1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'UE devrait infliger une amende à Google la semaine prochaine
Reuters15/03/2019 à 15:48

L'UE DEVRAIT INFLIGER UNE AMENDE À GOOGLE LA SEMAINE PROCHAINE

BRUXELLES (Reuters) - Les autorités européennes de la concurrence devraient infliger à Google une troisième amende liée à sa plate-forme publicitaire AdSense, dont le montant pourrait être moins élevé que ceux des deux précédentes, a appris Reuters vendredi d'une source au fait du dossier.

La Commission européenne a ouvert en 2016 une troisième enquête contre le premier moteur de recherche mondial, filiale du groupe Alphabet, l'accusant de restreindre sur AdSense la capacité de certains sites web tiers d'afficher les publicités contextuelles émanant de ses concurrents.

L'exécutif européen a estimé que Google avait maintenu ses pratiques anticoncurrentielles pendant une décennie.

En réponse, Google a modifié les conditions de ses contrats AdSense avec des tiers importants, leur donnant ainsi plus de marge de manoeuvre pour afficher des annonces de recherche concurrentes.

La Commissaire européenne à la concurrence Margrethe Vestager a déclaré aux journalistes qu'elle était en train de boucler le dossier.

La Commission européenne n'a pas souhaité donner la date à laquelle elle rendrait sa décision. Google n'a pas répondu dans l'immédiat à une demande de commentaire.

L'année dernière, la Commission européenne a infligé une amende record de 4,3 milliards d'euros à Google pour abus de position dominante avec son système d'exploitation mobile Android.

L'amende faisait suite à celle de 2,4 milliards d'euros imposée au groupe américain en 2017 par l'exécutif européen pour abus de position dominante avec son comparateur de prix.

La conclusion de l'affaire AdSense ne signifie peut-être pas pour autant que les pratiques concurrentielles de Google ne seront plus dans le collimateur de l'Union européenne.

En novembre, les régulateurs européens ont demandé aux spécialistes de la recherche locale sur internet si Google utilisait des pratiques déloyales envers eux, ce qui pourrait donner lieu à une quatrième enquête contre la filiale d'Alphabet.

Les services de cartographie du groupe pourraient également être dans leur ligne de mire.

(Foo Yun Chee, Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Dominique Rodriguez)

Valeurs associées

NASDAQ +2.01%

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • latourar
    15 mars18:06

    Prévenez moi le jour où ils payent et visiblement, l'Europe n'aime pas l'excellence. A part cela, cette même Europe à dépensé plus de 200 millions d'€ pour essayer de réaliser un navigateur pour concurrencer Google

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer