Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'optimisme sur les vaccins tempéré par la croissance de l'épidémie de COVID-19
TrackInsight24/11/2020 à 11:37

Semaine du 16 au 22 Novembre 2020

Les investisseurs ont repris leur respiration cette semaine, après quinze jours de gains significatifs sur les marchés actions, alors que les restrictions d'activité se multiplient pour faire face à la pandémie de COVID-19. Les indices américains ont terminé en ordre dispersé, le NASDAQ Composite grignotant +0.22%, tandis que le S&P 500 glissait de -0.77%, bien qu'il ait brièvement cassé une résistance clef (3580) mardi. Le mouvement haussier du début de semaine sur les grandes capitalisations n'aura pas fait long feu. En revanche, les petites valeurs ont poursuivi leur marche en avant (Russell 2000 : +2.37%).

Au sein des secteurs S&P, l'énergie a bondi de +4.99%, les stocks de pétrole américains progressant moins que prévu. Ce qui a propulsé le brut WTI bien au-delà des 42 dollars le baril (+5.03%). Les matériaux de base (+1.06%) et les valeurs industrielles (+1.05%) réalisaient aussi une bonne semaine. Les financières réussissaient à se maintenir en territoire positif (+0.54%) bien que Berkshire Hathaway ait révélé avoir coupé son exposition sur Wells Fargo et JPMorgan Chase. Tous les autres secteurs évoluaient dans le rouge. Les services d'utilité publique (-3.92%), la santé (-3%), l'immobilier (-1.59%), et les biens de consommation élémentaire (-1.45%, avec des ventes au détail inférieures aux prévisions le mois dernier) ont été les plus grands perdants de la semaine. Sans réelle surprise, la tech a également sous-performé, les GAFAM clôturant très largement sous les niveaux d'il y a cinq jours (Facebook : -2.62%, Microsoft : -2.31%, Google : -1.96%, Apple : -1.61%, Amazon.com : -0.94%).

Les indices actions européens (EUROSTOXX 50 : +1.02%, CAC 40 : +2.15%) ont de nouveau surperformé leurs pairs américains, en dépit du confinement généralisé et de la chute d'activité qui en découle. Les marchés asiatiques se sont également bien comportés avec la publication de données économiques japonaises et chinoises encourageantes (Nikkei et Shanghai Composite progressant de +0.56% et +2.04% respectivement).

Du côté des taux d'intérêt, le rendement du T-note 10 ans américain a perdu 6bps, de +0.89% à +0.83%, tandis que le Bund allemand prenait la même direction (-3bps), en finissant la semaine à -0.58%.

La demande pour les obligations d'entreprises n'a pas faibli, tant sur les notations « investissement » (+0.26% en Europe et +1.03% aux Etats-Unis), que sur le haut rendement (+0.63% en Europe, et +0.59% outre-Atlantique). De même, la dette émergente a engrangé une troisième semaine de progression (+1.14% en devises locales).

Enfin, l'or a abandonné -0.73% à $1,872.40 l'once, tandis que la paire EUR/USD clôturait à 1.1853 (modeste raffermissement de +0.28%).

Trouvez et comparez plus de 6000 ETFs avec nos outils gratuits :

Poursuivez votre lecture: https://www.trackinsight.com/en/weekly-flow-report/2020-11-20/global

Téléchargez l'enquête ETF 2020 de TrackInsight et découvrez ce sur quoi se basent plus de 300 investisseurs ayant répondu au sondage lors de leur sélection d'ETFs.

Trackinsight

Trackinsight

L'optimisme sur les vaccins tempéré par la croissance de l'épidémie de COVID-19

L'optimisme sur les vaccins tempéré par la croissance de l'épidémie de COVID-19

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer