1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'Opep respecte à 86% ses quotas de baisse de production-AIE
Reuters17/10/2017 à 08:26

    SEOUL, 17 octobre (Reuters) - L'Organisation des pays 
exportateurs de pétrole (Opep) respecte à 86% ses engagements de 
réduction de la production dans le cadre des efforts pour 
stabiliser le marché pétrolier, a déclaré mardi Fatih Birol, le 
directeur de l'Agence internationale de l'Energie (AIE). 
    "Leur taux de conformité est d'environ 86%, plus élevé que 
par le passé (...). Quant à savoir si ce sera toujours le cas en 
novembre, c'est à eux de voir", a-t-il dit à Reuters en marge du 
   World Knowledge Forum à Séoul. 
    "Si c'est effectivement le cas, on pourrait voir quelque 
part dans le courant de l'année prochaine un rééquilibrage des 
marchés même si pour l'instant on constate toujours un niveau 
considérable de stocks, plus élevé que la moyenne historique." 
    L'Opep et d'autres pays producteurs, la Russie notamment, se 
sont accordés sur une baisse de production d'environ 1,8 million 
de barils par jour jusqu'en mars prochain pour stabiliser 
l'offre sur le marché et soutenir les prix. 
    Interrogé sur le conflit en Irak entre le gouvernement 
central et les séparatistes kurdes et sur la décision des 
Etats-Unis de décertifier l'accord sur le nucléaire iranien, 
Fatih Birol a estimé qu'il était prématuré d'analyser l'impact 
de ces risques géopolitiques sur les marchés pétroliers. 
    "Il est trop tôt pour dire comment ces développements 
géopolitiques vont évoluer et quel sera leur impact sur les prix 
du pétrole", a-t-il dit. "Ces questions nous rappellent combien 
le pétrole et la géopolitique sont interdépendants et le 
resteront." 
 
 (Jane Chung, Véronique Tison pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer