1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'Onu veut des explications de Pyongyang sur l'étudiant américain
Reuters16/06/2017 à 14:49

    GENEVE, 16 juin (Reuters) - Le rapporteur spécial des 
Nations Unies sur la situation des droits humains en Corée du 
Nord a demandé vendredi aux autorités nord-coréennes des 
explications concernant l'état de santé d'un étudiant américain 
libéré mardi après 17 mois de détention.  
    "Je suis très préoccupé par son état et les autorités 
doivent fournir une explication claire sur ce qui l'a plongé 
dans le coma", a déclaré Tomas Ojea Quintana dans un communiqué. 
    Otto Warmbier, 22 ans, souffre de graves lésions 
neurologiques. Le jeune homme est dans le coma depuis plus d'un 
an et son état de santé est aujourd'hui stable, a-t-on dit jeudi 
au centre médical de l'Université de Cincinnati, dans l'Ohio, où 
il a été pris en charge après son rapatriement. 
    Le rapporteur a demandé à la Corée du Nord de "clarifier les 
causes et les circonstances" ayant conduit à la libération du 
jeune américain.  
    "Son cas permet de rappeler les conséquences désastreuses du 
manque d'accès suffisant aux soins médicaux pour les prisonniers 
en RPDC (République populaire démocratique de Corée)", a-t-il 
ajouté.  
    Otto Warmbier, étudiant à l'Université de Virginie, avait 
été condamné à quinze ans de travaux forcés en janvier 2016 pour 
"agissements contre l'Etat", en l'occurrence avoir tenté de 
dérober à son hôtel de Pyongyang une affiche de propagande. 
    L'agence de presse officielle de Corée du Nord KCNA a 
rapporté jeudi que l'étudiant avait été "renvoyé chez lui le 13 
juin 2017 pour des raisons humanitaires".  
    Son père, Fred Warmbier, a affirmé que sa famille ne croyait 
pas à la thèse avancée par les Nord-Coréens selon laquelle son 
fils a plongé dans le coma après avoir contracté le botulisme, 
une affection neurologique, et pris un somnifère. 
    Selon Tomas Ojea Quintana, la Corée du Nord dispose de camps 
pour les prisonniers politiques et y enferme également des 
ressortissants étrangers. 
 
 (Stephanie Nebehay, Hélène Dauschy pour le service français, 
édité par Gilles Trequesser) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

43.04 -2.60%
5378.85 -0.07%
CGG
1.775 -1.28%
1.13743 -0.02%
2.217 +0.64%

Les Risques en Bourse

Fermer