1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Italie relève son objectif de déficit
Reuters30/09/2019 à 21:32

    ROME, 30 septembre (Reuters) - Le nouveau gouvernement
italien, qui cherche à la fois à soutenir une économie fragile
tout en évitant un affrontement direct avec la Commission
européenne, a légèrement relevé lundi sa prévision de déficit
public pour 2020.
    La coalition formée par le Mouvement 5-Etoiles (M5S) et le
Parti démocrate doit présenter le mois prochain son premier
budget, basé sur une nouvelle série de prévisions entérinées par
le gouvernement de Giuseppe Conte.
    Le projet de document du Trésor prévoit désormais une
croissance du produit intérieur brut (PIB) de l'Italie de 0,1%
cette année, contre un précédent objectif de 0,2%, avant une
timide accélération à 0,6% l'an prochain, contre 0,8% anticipé
précédemment.
    Le déficit public devrait s'établir à 2,2% du PIB en 2020,
soit 0,1 point de plus que prévu dans le précédent document du
Trésor publié en avril. Il devrait ensuite être ramené à 1,8% en
2021 puis 1,4% en 2022.
    Le précédent gouvernement, formé par le M5S et la Ligue
(extrême droite), s'était violemment heurté à l'exécutif
européen l'an dernier en raison de sa volonté de laisser filer
le déficit 2019 à 2,4% du PIB pour financer des mesures
sociales. L'objectif avait finalement été ramené à 2,04% du PIB
après des semaines de bataille avec Bruxelles.
    La progression du déficit attendue pour 2020 est
essentiellement due à la volonté du gouvernement de bloquer la
hausse automatique de la TVA, qui devait entrer en vigueur en
janvier et rapporter 23 milliards d'euros à l'Etat.
    Le gouvernement entend aussi lutter plus efficacement contre
l'évasion fiscale et il s'attend à récupérer 7 milliards d'euros
l'an prochain sur ce front, soit 0,4% du PIB.
    La dette publique de l'Italie, la deuxième de la zone euro
rapportée au PIB, derrière celle de la Grèce, devrait atteindre
un nouveau sommet à 135,7% cette année avant de refluer à 135,2%
en 2020. Elle était de 134,8% l'an dernier.

 (Gavin Jones et Giuseppe Fonte
Bertrand Boucey pour le service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer