Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Italie et l'Espagne refusent d'accueillir les réfugiés de l'Aquarius
Reuters13/08/2018 à 20:50

    * L'Espagne et Malte refusent également d'accueillir
l'Aquarius
    * Le port de Sète prêt à accueillir le navire
    * Gibraltar va retirer son pavillon à l'Aquarius d'ici au 20
août

 (Actualisé avec communiqué de Gibraltar)
    par Antonio Denti
    A BORD DE L'AQUARIUS, 13 août (Reuters) - L'Italie a refusé
lundi d'accueillir dans l'un de ses ports les 141 personnes
secourues vendredi par le navire humanitaire Aquarius au large
des côtes libyennes, en invitant la Grande-Bretagne et les
autres pays de l'Union européenne à leur ouvrir leurs portes.
    Le bateau affrété par l'ONG SOS Méditerranée et opéré en
partenariat avec Médecins sans Frontières (MSF) navigue dans les
eaux internationales entre Malte et l'Italie en attendant de
connaître sa destination.
    "Il ne peut pas aller où il veut, pas en Italie!", a tonné
le ministre italien de l'Intérieur, Matteo Salvini, lundi sur
Twitter.
    "Arrêtez les trafiquants d'êtres humains et leurs complices,
#portsfermés et #coeursouverts", a poursuivi le dirigeant de la
Ligue (extrême droite) en suggérant que l'Aquarius se rende en
France, en Grande-Bretagne, en Allemagne ou à Malte.
    L'Aquarius a déjà passé neuf jours en mer au mois de juin
lorsque le nouveau gouvernement italien formé par l'extrême
droite et le mouvement populiste Cinq étoiles lui a, pour la
première fois, interdit d'accoster dans ses ports en accusant
les navires humanitaires de complicité avec les passeurs - une
accusation rejetée par les ONG.
    Les 650 migrants qu'il transportait avaient finalement pu
débarquer en Espagne, mais Madrid n'a pas renouvelé son offre
lundi. 
    "Pour le moment, l'Espagne n'est pas le port le plus sûr car
il n'est pas le plus proche" pour l'Aquarius, a déclaré une
porte-parole du gouvernement. 
    
    LE PORT DE SÈTE PRÊT À ACCUEILLIR L'AQUARIUS
    Le président du port de Sète-Frontignan et ancien ministre
des Transports, Jean-Claude Gayssot, a fait savoir à SOS
Méditerranée qu'il était prêt à accueillir l'Aquarius, avec à
son bord les migrants secourus en mer au large des côtes
libyennes, a annoncé France Bleu Hérault.  
    "La seule condition c'est d'abord le feu vert des autorités
françaises. Je comprends que les choses sont complexes, y
compris qu'il faut combattre les passeurs. Mais là, il s'agit de
vies humaines. Tout doit être second par rapport à l'humain, par
rapport à sauver des vies, des familles, des femmes et des
enfants", a-t-il dit.
    Le ministre italien des Transports, Danilo Toninelli, a
déclaré de son côté que puisque le bateau bat pavillon de
Gibraltar, il incombe au territoire britannique et à Londres
d'assumer leurs responsabilités.
    "A ce stade, le Royaume-Uni devrait assumer sa
responsabilité de garantir la sécurité des naufragés", a écrit
sur Twitter le ministre en charge des ports et des gardes-côtes
italiens.
    Dans un communiqué, le gouvernement de Gibraltar annonce que
l'Aquarius ne pourra plus naviguer sous son pavillon d'ici au 20
août et devra revenir à celui de ses "vrais propriétaires",
l'Allemagne.
    L'Aquarius devrait cependant être autorisé à débarquer
"rapidement et en toute sécurité" dans un port italien, précise
le communiqué. 
    Un porte-parole de la Commission européenne a indiqué que
Bruxelles cherchait une solution à cet "incident" avec plusieurs
pays de l'Union.
    Le centre de coordination des secours de Malte a fait savoir
dès samedi à l'Aquarius qu'il n'était pas le bienvenu sur l'île,
selon le registre de communications internes du navire. 
    Sous pression des autorités maltaises et italiennes, la
plupart des navires humanitaires ont cessé de patrouiller au
large de la Libye. Selon Amnesty International, quelque 720
migrants se sont noyés en juin et juillet en l'absence de
secours.
    L'Italie a accueilli 650.000 migrants sur son territoire
depuis 2014.

 (Avec Caroline Pailliez à Paris, Chris Scicula à La Valette,
Francesco Guarascio et Gabriela Baczynska à Bruxelles, Andres
Gonzales et Isla Binnie à Madrid et Kylie MacLellan à Londres;
Tangi Salaün et Arthur Connan pour le service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer