1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'Iran met au point sa propre cryptomonnaie
Reuters28/04/2018 à 17:30

    DUBAI, 28 avril (Reuters) - L'Iran a mis au point une
cryptomonnaie expérimentale à usage interne, a annoncé le
ministre iranien de l'Information et des Technologie de la
communication, samedi.
    La banque centrale iranienne avait interdit la semaine
passée à toutes les banques du pays de traiter des
cryptomonnaies en raison de risques de blanchiment d'argent.
    L'Iran tente d'endiguer une crise des devises avant le
possible rétablissement de sanctions économiques sous
l'impulsion des Etats-Unis.
    "L'interdiction faite par la banque centrale ne signifie pas
une prohibition ou une restriction sur l'utilisation des devises
digitales dans le développement intérieur", a commenté Mohammad
Javad Azari-Jahromi, plus jeune membre du gouvernement.
    "La semaine passée, lors d'une réunion destinée à examiner
l'avancement du projet (d'une cryptomonnaie locale), il a été
annoncé que le modèle expérimental était prêt", a-t-il ajouté
cité par l'agence de presse Irna.
    L'Iran a décidé en avril une unification officielle de son
marché des taux de change et une interdiction des activités de
change en dehors des établissements bancaires.
    Cette mesure a été décrétér après une chute de la monnaie,
le rial, à un plus bas historique provoquée par la crainte d'un
retour des sanctions économiques en cas de sortie des Etats-Unis
de l'accord sur le programme nucléaire iranien.
    
    

 (Bureau de Dubaï; Pierre Sérisier pour le service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

8.774 -5.19%
41.695 +0.18%
4786.17 +0.49%
1.14091 +0.04%
1.761 -2.76%

Les Risques en Bourse

Fermer