1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Iran dit "contrôler totalement" le détroit d'Ormuz
Reuters28/08/2018 à 01:16

 (Ajoute tweet de Pompeo)
    GENEVE, 28 août (Reuters) - L'Iran contrôle totalement
l'accès au Golfe et le détroit d'Ormuz, a affirmé lundi le
commandant des forces maritimes des gardiens de la Révolution,
Alireza Tangsiri, cité par l'agence de presse iranienne Tasnim.
    Face au rétablissement annoncé des sanctions américaines sur
son pétrole, Téhéran a menacé ces dernières semaines de bloquer
cette voie par laquelle transitent jusqu'à 30% des exportations
maritimes de pétrole, à l'extrémité des eaux du Golfe, entre
l'Iran au nord, Oman et les Emirats arabes unis au sud.
    "Nous pouvons assurer la sécurité du Golfe persique où il
n'y a nul besoin de la présence d'étrangers comme les Américains
qui ne sont pas ici chez eux", a déclaré Alireza Tangsiri à
Tasnim.
    Il ajoute que tous les navires, militaires comme civils,
feront l'objet de contrôles. "Notre présence physique dans la
région est permanente, de jour comme de nuit", a-t-il souligné.
    Dans la soirée de lundi, le secrétaire d'Etat américain,
Mike Pompeo, a réagi sur Twitter à cette annonce en estimant que
"la République islamique d'Iran ne contrôlait pas le détroit
d'Ormuz". 
    "Le détroit est une voie navigable internationale. Les
Etats-Unis vont continuer à travailler avec nos partenaires pour
assurer la liberté de navigation et la libre circulation du
commerce dans les voies navigables internationales", a-t-il
ajouté.
    Le commandant en chef des gardiens de la Révolution, le
général Mohammad Ali Jafari, a déclaré que les ennemis de l'Iran
ne pourraient pas sortir vainqueurs d'un éventuel conflit.
    "Les ennemis (de Téhéran) évitent clairement tout conflit
avec l'Iran parce qu'ils savent bien qu'ils n'en tireraient
aucun avantage", a-t-il dit à l'agence Tasnim.
    Les tensions sont au plus haut entre Washington et Téhéran
depuis que Donald Trump a décidé en mai dernier de sortir de
l'accord de 2015 sur le programme nucléaire iranien et de
rétablir des sanctions contre la République islamique.
    Les responsables du gouvernement américain se donnent pour
objectif de réduire à néant les exportations de pétrole iranien.
    
    Le guide de la Révolution iranienne, l'ayatollah Ali
Khamenei, a soutenu le mois dernier l'idée d'envisager le
blocage des exportations de pétrole dans le Golfe si les
exportations iraniennes sont interrompues.

 (Babak Dehghanpisheh; Jean-Stéphane Brosse et Guy Kerivel pour
le service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

34.69 +16.84%
33.53 -7.58%
24.735 -5.03%
1.0805 -0.05%
12.8 -8.15%

Les Risques en Bourse

Fermer