1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'investisseur doit être au centre du jeu réglementaire
Newsmanagers26/02/2010 à 14:45

(NEWSManagers.com) -

Le buy-side plutôt que le sell-side. Le rapport présenté à Bruxelles par l' EIWG (European Investors Working Group), constitué par l' Institut des marchés de capitaux européens (ECMI) en partenariat avec le CFA Institute Centre for Financial Market Integrity, marque la volonté de ses auteurs de remettre l' investisseur au centre du jeu réglementaire. " Nous devons faire entendre la voix manquante de l' investisseur si nous voulons regagner leur confiance" , a déclaré hier le président de l' EIWG, Fabrice Demarigny, président de l' EIWG et par ailleurs responsable des activités des marchés de capitaux chez Mazars et ancien Secrétaire général du Committee of European Securities Regulators (CESR, Comité européen des régulateurs de marchés de valeurs mobilières).

" Le point de vue des investisseurs a été très limité au cours des dix dernières années, alors que le sell-side a été très présent pour défendre ses intérêts" , souligne le rapport qui juge particulièrement opportun d' intervenir aujourd' hui alors que le calendrier réglementaire est riche de projets (AIFM) et de révisions de textes (directive MIF) et qu' une nouvelle équipe arrive à la Commission européenne.

Pour favoriser le retour de la confiance, le rapport met en avant six objectifs: protection des investisseurs, transparence accrue, intégrité du marché, efficience du marché, qualité de la supervision et compétitivité des marchés de l' Union européenne déclinés en 46 recommandations allant des obligations fiduciaires lors de la vente de produits financiers à l' indépendance des nouvelles autorités paneuropéennes de supervision.

info NEWSManagers

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer