Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'investissement responsable européen grandit mais reste très divers

Novethic 10/11/2016 à 16:21

L'investissement responsable européen grandit mais reste très divers

Les chiffres de l’investissement responsable européen ont été publiés le 10 novembre à Bruxelles. Ils montrent, en 2015, une forte croissance de toutes les pratiques et la montée en puissance des investisseurs particuliers, qui détiennent près du quart des encours intégrant à un titre ou un autre des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG).

Les responsables des forums européens pour l’investissement responsable faisaient table commune ce 10 novembre à Bruxelles. Ils étaient réunis pour dévoiler les résultats de la dernière étude d’Eurosif à un public de spécialistes. 

Les chiffres de l’investissement responsable sont bons. Ils témoignent du terrain gagné par l’intégration de critères ESG dans la gestion financière en Europe, même si les situations restent très variées en fonction des pays et des pratiques.

La progression la plus forte est relevée sur l’impact investing (proche de la finance solidaire française). Les Pays-Bas sont les acteurs dominants de ce marché, qui atteint  près de 100 milliards d’euros et a augmenté de 120% entre 2013 et 2015.


Il est suivi sur le podium par l’investissement thématique sur des sujets environnementaux ou sociaux. Celui-ci a augmenté de 57%, pour dépasser les 145 milliards d’euros.

Ces deux tendances sont cohérentes avec le mouvement qu’avait identifié le centre de recherche de Novethic (qui a réalisé la partie française de l’étude d’Eurosif) en publiant ses chiffres annuels. L’ISR de conviction, celui qui cherche un impact social ou environnemental et propose des produits financiers investis dans des entreprises en cohérence avec ces objectifs, séduit les investisseurs et plus spécifiquement les particuliers. Ceci explique sans doute leur poids nouveau dans le marché européen. Ils détiennent désormais plus de 22% des encours (contre 3,4% en 2013 et 5,9% en 2011). 

 

Prime à l’exclusion

 

Les pratiques traditionnelles de l’investissement responsable progressent elles aussi, mais dans une moindre mesure. En Europe, l’exclusion reste, de loin, la technique la plus répandue.

Plus de 10150 milliards d’euros sont interdits d’investissement dans certaines activités controversées, comme les mines antipersonnel ou le nucléaire, et plus de 5000 milliards d’euros sont soumis à des règles visant à éviter les entreprises les plus controversées pour des raisons sociales ou environnementales.

Quant à l’intégration de critères ESG dans la gestion financière, elle a augmenté de 18% et est désormais appliquée sur plus de…00 milliards d’euros. 

 

Best in class et solitude française

 



La France reste la championne incontestée (et un peu seule) du Best in class, qui consiste à sélectionner les entreprises les mieux notées dans tous les secteurs, sans exclusion. Les encours soumis à cette stratégie y dépassent les 300 milliards d’euros, pour un marché européen qui n’atteint pas les 500 milliards d’euros. Il faut souligner l’émergence d’un marché de l’investissement responsable en Pologne, où le best in class a augmenté de 2894% depuis la dernière édition de l’étude d’Eurosif, en passant de 3 millions à… 2,7 milliards d’euros ! L’investissement thématique y est par ailleurs la technique la plus répandue, avec 3,7 milliards d’euros d’encours.

Au-delà des chiffres, pour que l’investissement responsable change d’échelle et contribue à réorienter la finance vers une économie plus durable, il va devoir s’intégrer au cadre règlementaire européen. Il est très intéressant de noter que les travaux de construction de l’Union du marché des capitaux mettent à l’étude une future intégration de dimensions ESG et ont pour cela annoncé la création d’un groupe de travail d’experts chargé de faire des propositions dès 2017. Sa composition est en cours.

Retrouvez cet article sur Novethic.fr

Mes listes

valeur

dernier

var.

10.8661 +0.04%
41.12 -1.39%
0.85 0.00%
1547.33 -0.93%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.