Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'interview de Vincent Guenzi (Cholet Dupont) : « L'Europe devrait éviter la déflation mais il existe un doute sur la France ! »

Boursorama08/07/2014 à 14:30

Les marchés actions européens restent attractifs avant d'aborder la trêve estivale selon Vincent Guenzi (Cholet Dupont).

Le mouvement de révision à la baisse des prévisions de résultat commence à s'atténuer en Europe. La France pourrait toutefois inquiéter les marchés en l'absence de réformes qui tardent à venir estime Vincent Guenzi, directeur de Cholet Dupont.

Comment abordez-vous l'été sur les marchés ?

Vincent Guenzi : Nous gardons une certaine sérénité malgré le manque de catalyseurs. En Europe, les valorisations restent raisonnables mais il existe des doutes sur l'accélération de la reprise en cours. En revanche, les marchés américains, déjà bien valorisés, devraient poursuivre leur croissance selon les derniers indicateurs disponibles. Quant aux marchés émergents et japonais, ils montrent des signes de stabilisation et même de redressement. L'évolution des marchés émergents reste liée aux soubresauts de la politique monétaire américaine et Janet Yellen a suffisamment rassuré les investisseurs sur sa feuille de route. Néanmoins, les marchés finiront par anticiper un relèvement des taux outre-Atlantique. A ce titre, nous n'avons plus de parti pris géographique à court terme...

L'Europe va-t-elle vraiment éviter la déflation ?

V.G : Oui, l'Europe devrait éviter la déflation. Si les analystes continuent de revoir à la baisse leurs prévisions de résultats, le mouvement semble avoir connu son point bas en avril et commence à s'atténuer. Pour autant, gardons-nous de toute euphorie. L'interrogation principale des marchés concerne actuellement la France. La dégradation continue des indices PMI n'a pas, pour l'instant, impacté les taux français et les indices boursiers mais un doute existe. Nous ne sommes peut-être plus très loin du moment où les investisseurs internationaux pourraient revoir leur stratégie concernant la France, surtout si les réformes attendues n'étaient pas mises en place...

Quelle est votre stratégie sur les marchés actions européens ?

V.G : Force est de constater que l'Europe a pris du retard dans sa croissance. A moyen terme, on peut encore investir dans les secteurs cycliques, particulièrement sensibles à la reprise de l'activité et qui patinent depuis plusieurs semaines : la consommation, la construction, l'automobile, le tourisme/loisirs etc. Il faut profiter des creux pour se renforcer. On peut également continuer de surpondérérer des secteurs déjà bien orientés depuis plusieurs mois : les services publics (« utilities »), l'immobilier, la santé etc.

Une liste de valeurs à mettre en portefeuille ?

V.G : Roche ou Sanofi pour la Santé, Renault pour l'automobile, Vinci ou Lafarge pour la construction, Veolia pour les « utilities » sans oublier Total pour les valeurs pétrolières qui n'ont pas achevé leur rebond.

Un commentaire sur le scandale Gowex ? Rappelons que le dirigeant de cette société franco-espagnole spécialisée dans la fourniture de réseaux Wi-Fi a reconnu que les comptes de l'entreprise étaient truqués depuis quatre ans. En tant que gérant, que vous inspire une telle affaire ?

V.G : Cette affaire est probablement un cas isolé mais qui met en lumière des fautes lourdes. Il y a eu forcément des collusions entre dirigeants, commissaires aux comptes ou experts comptables pour qu'un tel dérapage ne soit pas signalé à temps.

Propos recueillis par Julien Gautier

 

 


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.