Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'interview de Stéphane Furet (Dorval Finance) : « Nous restons plus optimistes que le consensus pour les actions européennes »

Boursorama09/01/2014 à 12:40
   

 

Stéphane Furet (Dorval Finance) recommande les valeurs cycliques et automobiles en particulier

 

La reprise mondiale va s'accélérer en 2014. Les indices européens pourraient enregistrer une progression à deux chiffres. Parmi les thèmes à privilégier, Stéphane Furet, directeur général de Dorval Finance, met notamment l'accent sur les valeurs automobiles et technologiques.

Comment abordez-vous 2014 ?

Stéphane Furet : Nous pensons que l'année sera à nouveau favorable aux marchés actions. Ils sont portés par un contexte d'accélération de la reprise (+1-1,5% en zone euro vs. -0,4% en 2013 ; +3-3,5% attendu aux Etats-Unis) et une politique monétaire encore accommodante des deux côtés de l'Atlantique. L'effet de base va être particulièrement favorable au premier semestre et les marchés pourraient être agréablement surpris par les résultats des entreprises. Nous avions d'ailleurs bien anticipés la reprise du cycle, visible à partir de l'été 2013 et nous restons plus optimistes que le consensus. Nous sommes également rassurés par la vigueur de la croissance américaine. Si le marché américain n'est pas particulièrement cher selon nous, les marchés européens gardent une décote d'environ 15%...

Cette décote pourrait-elle se réduire ? Une prévision pour les indices européens en 2014 ?

S.F : Oui, la décote pourrait se réduire d'environ 5% cette année. Ajoutez à cela une progression de 8 à 10% des bénéfices des entreprises. Au final, les marchés européens peuvent raisonnablement enregistrer cette année une progression à deux chiffres.

Quelles sont les thématiques sectorielles à privilégier ?

S.F : Je citerais les valeurs cycliques et en particulier le marché automobile. Le niveau d'immatriculations a atteint un niveau particulièrement bas mais les ventes ont redémarré au quatrième trimestre. La reprise des volumes et les réductions de coûts devraient profiter aux valeurs du secteur (constructeurs et équipementiers) alors que les multiples de valorisation restent raisonnables. Il faut être également positionné sur les valeurs technologiques (numérisation de l'économie) ou sur le secteur de la santé.

Une sélection de valeurs qui illustrent ces thématiques ?

S.F : Faurecia pour les équipementiers automobiles, Renault pour les constructeurs, Gemalto et Ingenico pour jouer la numérisation de l'économie ainsi que Sanofi et Korian dans le domaine de la santé (nous sommes favorables au rapprochement entre Korian et Medica).

Fort de votre expertise autour de la qualité des managements (Dorval Manageurs et Dorval Manageurs Europe), vous lancez un fonds dédié aux valeurs moyennes : Dorval Manageurs Small Cap Euro. Un fonds qui a vocation à être éligible au nouveau PEA-PME ?

S.F : Oui, ce fonds  sera éligible au nouveau PEA-PME. Il sera composé de 50 à 70 valeurs majoritairement en dessous de 1 milliard d'euros. Au niveau géographique, nous allons privilégier l'Allemagne, la France, l'Italie et le Benelux....

Quelles sont les managers que vous appréciez actuellement sur le marché français ?

S.F : Chris Viehbacher qui a réussi à rééquilibrer le portefeuille produits de Sanofi et à améliorer le mix géographique du laboratoire. Je citerais également Michel Favre qui a présenté un plan convaincant pour redresser l'équipementier automobile Faurecia au cours des trois prochaines années. Enfin, Gianbeppi Fortis qui, à la tête de Solutions 30, continue de poursuivre une stratégie très judicieuse tant en France qu'à l'international. La société spécialisée dans le dépannage informatique se diversifie, notamment dans l'énergie en se positionnant sur le futur marché de l'installation des compteurs électriques intelligents Linky.

Propos recueillis par Julien Gautier


Mes listes

valeur

dernier

var.

105.45 -0.52%
0.16 +45.45%
5440.25 -0.07%
200 0.00%
6.18 -1.44%
6.73 -0.15%
0.255 +88.89%
51.4 -0.85%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.