Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'interview de Christian Parisot (Aurel BGC) : « La volatilité fait son grand retour »

Boursorama16/10/2014 à 19:50

Statistiques décevantes, risque autour d'Ebola... Les marchés broient du noir et réalisent que les banques centrales ne peuvent plus tout. La volatilité fait son retour prévient Christian Parisot, chef économiste chez Aurel BGC.

Comment interprétez-vous la forte correction boursière en cours alors que le Cac 40 clôturait jeudi en baisse de 0,54% après une séance très agitée ?

Christian Parisot : Plusieurs éléments viennent troubler la quiétude des marchés. Ces derniers réalisent que les banques centrales ne suffisent plus à les immuniser contre les mauvaises nouvelles macroéconomiques. La déception sur l'économie allemande (commandes et production industrielle) et les statistiques d'inflation très faibles en Chine ont contribué à alimenter le débat sur la déflation... Les incertitudes géopolitiques perdurent également et Ebola vient ajouter de l'anxiété. Plusieurs stratégistes américains ont publié en début de semaine des analyses sur l'impact potentiel d'Ebola sur l'activité économique (chute de la fréquentation du secteur hôtelier et des compagnies aériennes etc.). Quant à la dernière réunion des ministres des finances du G20, elle n'a pas abouti à des décisions précises mais s'est contenté de bonnes intentions sur le soutien à la croissance mondiale... Les marchés restent donc dans le vague.

Pourquoi cette défiance nouvelle envers l'action des banques centrales ?

C.P : Le phénomène a commencé lors de la dernière conférence de presse de Mario Draghi qui n'a pas annoncé de mesures supplémentaires de soutien à l'économie européenne et des chiffres précis quant au programme de rachats d'actifs. En effet, ces programmes dépendent de la réactivité des banques. Nous ne sommes pas dans le cas du QE (quantitative easing) à l'américaine. Stanley Fischer, le vice-président de la Fed, a également confirmé que l'hypothèse la plus probable était toujours celle d'une remontée des taux à la mi-2015. La stratégie de la Fed est toujours d'ancrer l'anticipation de la remontée des taux à la mi-2015 alors que les marchés voulaient encore croire à un assouplissement possible.

L'indice VIX (le fameux « indice de la peur » mesurant la volatilité des marchés) a brutalement remonté ces derniers jours. La panique peut-elle gagner les investisseurs ?

C.P : Il est clair que la dimension psychologique peut laisser la place à une sur-réaction des marchés. Maintenant, il existe des forces de rappel. Parmi elles, la baisse des prix du pétrole redonne du pouvoir d'achat aux ménages et le recul de l'euro offre un élément de soutien pour les marges des entreprises exportatrices... Les marchés vont finir par se stabiliser mais le scénario macroéconomique 2015 reste très incertain. La volatilité fait son grand retour d'autant qu'il y a moins d'intervenants sur les marchés actions car les banques ont réduit leur présence sur ce compartiment pour des raisons réglementaires. Les prochaines publications de statistiques macroéconomiques devraient s'avérer déterminantes.

Propos recueillis par Julien Gautier

 

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.