Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'interview d'Hugues Le Maire (Diamant Bleu) : « La correction a été exagérée »

Boursorama24/10/2014 à 17:20

La baisse des marchés est en partie injustifiée. Raison de plus pour revenir sur les actions pour Hugues Le Maire (Diamant Bleu Gestion).

La conjoncture internationale ne justifie pas la violence de la correction selon Hugues Le Maire, co-fondateur de Diamant Bleu Gestion et président de Diamant Bleu Canada. La saison des résultats trimestriels prouve la bonne tenue de la reprise américaine.

Après la correction boursière de ces dernières semaines, croyez-vous à un rebond des marchés ?

Hugues Le Maire : Oui car la correction a été exagérée. Les motifs invoqués ne sont pas valables. Le ralentissement de la croissance tant redouté ne nous paraît pas correspondre à la réalité. La croissance mondiale devrait ressortir à 3,2% en 2014 et 3,8% en 2015. La conjoncture nord-américaine est bien orientée avec des taux d'utilisation des capacités aux alentours de 80% aux Etats-Unis.

Les banques centrales ont-elles encore des munitions pour relancer la croissance, particulièrement en zone euro ?

H.L.M : Les grandes banques centrales savent où elles vont. La Fed ne relèvera pas forcément ses taux d'intérêt en 2015 car le taux d'endettement des ménages reste très élevé et une hausse pourrait impacter durement leur santé financière. Pour autant, n'oublions pas que la Fed peut se permettre d'arrêter ses programmes d'achats d'actifs car l'économie américaine est repartie, en partie grâce à son action qui s'est révélée particulièrement efficace. De même, les critiques adressées à la BCE ne me paraissent plus justifiées. La politique monétaire mise en œuvre par Mario Draghi commence à payer et cela va se ressentir au niveau de l'économie réelle... L'augmentation du bilan des banques centrales n'est pas un problème dans la mesure où ces politiques accommodantes permettent d'éviter d'entrer en déflation.

Que peut-on attendre de la saison des résultats trimestriels ?

H.L.M : La baisse des marchés n'est pas non plus justifiée par la publication des premiers résultats qui se révèlent globalement satisfaisants pour le moment. Si l'on regarde de près les résultats d'entreprises de consommation discrétionnaire aux Etats-Unis, celles qui baissent plus rapidement en cas de difficultés conjoncturelles, on observe des performances plutôt satisfaisantes à l'instar des résultats d'Harley Davidson : le bénéfice par action ressort certes en légère baisse à 0,69 dollar au dernier trimestre mais il n'était que de 0,34 dollar au dernier trimestre 2013. Idem pour Robert Half, entreprise liée au marché du travail temporaire, qui publie de très bons résultats... Une mécanique s'est enclenchée sur l'emploi en Amérique du Nord. Les valeurs technologiques et les banques américaines publient également des résultats de bonne facture. Peu de résultats ont été pour le moment publiés en zone euro mais ce que l'on a vu est plutôt encourageant. Valeo et LVMH enregistrent par exemple des hausses de chiffre d'affaires plutôt significatives...

Dans ce contexte, où investir de préférence ?

H.L.M : On peut investir en Amérique du Nord et en Europe. J'aurais toutefois une petite préférence pour les valeurs européennes en raison de leur valorisation. A titre d'exemple, les banques européennes présentent des valorisations particulièrement faibles alors même que la BCE leur prête de l'argent à des conditions très favorables.

Propos recueillis par Julien Gautier

 

 

 

Mes listes

valeur

dernier

var.

4.4 -0.32%
5364.33 +0.91%
0.877 +0.07%
17.56 +2.66%
66.5 +0.30%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.