Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'inflation en zone euro à son plus bas niveau depuis cinq ans

Reuters31/07/2014 à 16:56

L'INFLATION DANS LA ZONE EURO

par Martin Santa

BRUXELLES (Reuters) - L'inflation en zone euro est tombée en juillet à son niveau le plus bas en près de cinq ans, alimentant la crainte d'une entrée du bloc monétaire dans une spirale déflationniste.

Le taux d'inflation annuel des Dix-Huit est ressorti à 0,4% en juillet, son plus bas niveau depuis octobre 2009, contre 0,5% en juin, a annoncé Eurostat. Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient une inflation inchangée à 0,5%.

La hausse des prix à la consommation est ainsi resté inférieur à 1% pour le dixième mois d'affilée, soit en territoire qualifié par le président de la BCE Mario Draghi de "zone de danger".

L'inflation de base, hors énergie, produits alimentaires, alcools et tabac, est restée inchangée par rapport à juin, à 0,8%. Les prix de l'alimentation, de l'alcool et du tabac ont baissé de 0,3% et ceux de l'énergie de 1,0%, tandis que les prix des services ont augmenté.

Aussi basse qu'elle soit, l'inflation enregistrée en juillet ne devrait pas inciter la Banque centrale européenne à prendre des nouvelles mesures puisqu'elle souhaite pouvoir d'abord évaluer l'effet de ses dernières décisions.

"Les chiffres du jour ne donnent aucune assurance sur le fait que la zone euro ait échappé au risque déflationniste", souligne Peter Vanden Houte, chef économise pour la zone euro chez ING.

"Qui plus est, avec l'escalade du conflit en Russie qui obscurcit les perspectives de croissance, il semble peu probable que les craintes de déflation disparaissent dans l'immédiat."

A Rome, le ministre français des Finances Michel Sapin a de son côté admis que le niveau de l'inflation était "inquiétant".

STATU QUO À LA BCE

La Banque centrale européenne se réunit jeudi prochain, mais la majorité des intervenants s'attendent à ce qu'aucune décision majeure ne soit annoncée dans la foulée.

"Nous pensons que la BCE va maintenir le statu quo jusqu'à la fin de 2014", déclare Howard Archer, économiste en chef chez HIS qui dit penser que la zone euro évitera de plonger dans la déflation.

Les responsables de la BCE ont dit à plusieurs reprises que les anticipations d'inflation en zone euro sont conformes aux objectifs de l'institution monétaire d'une hausse des prix proche mais inférieure à 2% à moyen terme, même si elle table sur une progression lente jusqu'à 1,5% au dernier trimestre 2016.

Les analystes jugent d'ailleurs que le risque déflationniste est contenu par la probabilité de voir repartir en hausse les prix de l'énergie et par celle d'une fin de la désinflation des prix alimentaires.

Mario Draghi a prévenu que la BCE était prête à prendre de nouvelles mesures non conventionnelles si nécessaire et que l'assouplissement quantitatif, ce qui revient à faire tourner la planche à billets pour racheter des actifs, faisait partie du mandat de l'institut d'émission.

De telles mesures se heurteraient toutefois à un certain nombre d'obstacles, en particulier l'opposition de membres influents de la BCE, comme l'allemand Jens Weidmann, gardien de l'orthodoxie monétaire.

(Nicolas Delame pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.