Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'impasse budgétaire empoissonne toujours Washington
Reuters21/05/2013 à 18:36

WASHINGTON (Reuters) - Le gouvernement américain a ajouté 306 milliards de dollars de dette nouvelle durant la suspension de quatre mois du plafond de la dette, alors qu'aucun compromis ne semble en vue au Congrès sur la question de la dette qui divise Républicains et Démocrates depuis quatre ans.

Le plafond a de facto été rétabli dimanche à 16.700 milliards de dollars, correspondant au niveau de la dette vendredi, alors que la dette sujette à cette limite s'élevait à 16.394 milliards avant la suspension en février, selon des chiffres communiqués lundi par le Trésor.

Avec le nouveau plafond, l'administration dit être en mesure d'assurer ses dépenses jusqu'au 2 septembre. Le Congressional Budget Office - l'office bipartisan de contrôle des comptes publics - estime que cette situation pourra se prolonger jusqu'en novembre compte tenu de l'augmentation des recettes fiscales due à la reprise économique.

La majorité républicaine de la Chambre des Représentants a imaginé l'extension du plafond de la dette pour contraindre le Sénat, contrôlé par les Démocrates, à un compromis budgétaire.

Le projet de budget adopté par le Sénat reflète le souhait des démocrates de préserver les programmes sociaux et d'augmenter les recettes en taxant davantage les riches, par le biais de la suppression de niches fiscales. Il ne prévoit que de modestes réductions de dépenses publiques.

Le projet républicain ne prévoit pas de recettes nouvelles et s'appuie sur des coupes sévères dans les programmes sociaux et des réductions de dépenses.

Dans un Congrès largement focalisé sur le scandale des contrôles fiscaux dirigés par le fisc contre la frange la plus conservatrice des Républicains, aucun compromis ne semble se dessiner. Les Démocrates ont proposé la tenue d'une conférence bipartisane sur le budget, mais le républicain Paul Ryan, président de la Commission du Budget à la Chambre des Représentants, exige que les contours d'un accord soient négociés au préalable.

David Lawder, Véronique Tison pour le service français, édité par Nicolas Delame

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • vxboucau
    22 mai08:36

    La nasse budgétaire empoissone ....si j osais!

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer