1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'Île-de-France engourdie par le froid et la neige

Reuters07/02/2018 à 11:35
    PARIS, 7 février (Reuters) - La neige a provoqué mercredi 
des désagréments pour des milliers de voyageurs dans les trains, 
sur les routes et dans les aéroports du nord de la France, 
particulièrement en région parisienne qui s'est réveillée avec 
un manteau blanc de plus de dix centimètres d'épaisseur par 
endroits. 
    Vingt-cinq départements allant du Maine-et-Loire aux 
Ardennes étaient placés en vigilance orange par Météo-France. 
    Le gouvernement s'est défendu de tout manque d'anticipation, 
rappelant que l'Île-de-France n'avait plus connu de telles 
chutes de neige depuis 2013, mais a précisé par la voix de son 
porte-parole Benjamin Griveaux, invité de RTL, que des 
conséquences seraient "tirées". 
    "La situation avait été anticipée avec beaucoup de salage 
toute la journée d'hier", a déclaré la ministre des Transports, 
Elisabeth Borne, sur Europe 1.  
    "Malheureusement, ces chutes de neige sont intervenues au 
moment du pic de trafic du soir, ce qui rendait impossible 
l'intervention des engins de déneigement", a-t-elle ajouté. 
    Plusieurs centaines d'automobilistes ont ainsi été bloqués 
toute la nuit de mardi à mercredi sur la nationale 118, au 
sud-ouest de Paris, un axe très fréquenté par les Franciliens de 
retour de leur travail. 
    Selon le ministère de l'Intérieur, plus de 2.500 pompiers, 
gendarmes et opérateurs routiers étaient mobilisés mercredi 
matin en Île-de-France pour dégager les routes. 
    La préfecture a de nouveau demandé aux automobilistes de ne 
pas prendre leur véhicule, au lendemain du déclenchement du 
niveau trois du plan "neige verglas" impliquant l'interdiction 
de circuler pour les poids lourds de plus de 7,5 tonnes. 
    Les usagers des transports en commun ont également connu des 
perturbations, notamment sur les lignes de trains de banlieue et 
de bus, de même que les passagers censés décoller ou atterrir à 
Orly et Roissy Charles-de-Gaulle.     
 
 (Simon Carraud et Sophie Louet, édité par Yves Clarisse) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

4813.13 +0.68%
CGG
1.286 +3.71%
1.1388 +0.04%
61.43 +1.86%
1.953 +1.77%

Les Risques en Bourse

Fermer