Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'horizon budgétaire s'assombrit un peu plus en Grèce

Reuters31/10/2012 à 18:39

LE BUDGET GREC 2013 PRÉVOIT UN DÉFICIT PLUS ÉLEVÉ QUE PRÉVU

par Harry Papachristou et George Georgiopoulos

ATHENES (Reuters) - Le gouvernement grec a annoncé mercredi s'attendre pour 2013 à une récession pire qu'anticipé jusqu'à présent et il réduit de plus de la moitié sa prévision d'excédent budgétaire primaire, soulignant le lourd tribut payé aux plans d'austérité successifs lancés ces dernières années.

La version définitive du projet de budget 2013 montre ainsi que la détérioration régulière des perspectives économiques menace d'annuler la majeure partie des effets bénéfiques des coupes dans les dépenses exigées par les bailleurs de fonds du pays, l'Union européenne et le Fonds monétaire international (FMI).

Les ministres des Finances de la zone euro se sont entretenus du dossier grec au cours d'une téléconférence peu après la publication de ces chiffres, pour constater à la fois les progrès accomplis et l'étendue du chemin qui reste à parcourir.

"Il y a eu des progrès considérables", a déclaré le ministre allemand Wolfgang Schäuble à l'issue de cette téléconférence avant de souligner que le travail de la "troïka" (Commission européenne, Banque centrale européenne et FMI) en Grèce était loin d'être achevé.

La troïka doit rendre dans les prochains jours un rapport d'étape sur les finances publiques et les réformes structurelles grecques, dont est censé dépendre le versement des prochaines tranches du plan d'aide.

Le président de l'Eurogroupe, Jean-Claude Juncker, a dit espérer qu'un accord puisse être avalisé lors de la prochaine réunion des Dix-Sept, le 12 novembre.

Athènes prévoit désormais un excédent primaire (hors service de la dette) de 0,4% du produit intérieur brut (PIB) l'année prochaine, contre 1,1% évoqué initialement. Il s'agirait néanmoins du premier excédent primaire enregistré depuis 2002, après un déficit primaire prévu à 1,5% du PIB cette année.

L'économie grecque devrait se contracter de 4,5% en 2013 et non de 3,8% comme anticipé jusqu'à présent. Et le ministère des Finances prévoit un retour à la croissance timide en 2014 avec une hausse de 0,2% du PIB.

Conséquence: l'excédent primaire ne devrait atteindre 4,5% du PIB qu'en 2016, soit deux ans plus tard que prévu à l'origine par le plan d'aide UE-FMI. Un écart de deux ans au centre des discussions des ministres des Finances des Dix-Sept.

Cinq années consécutives de récession ont déjà réduit le PIB grec d'environ 20% au total et un Grec sur quatre est aujourd'hui au chômage.

LA DETTE PUBLIQUE À 191,6% DU PIB EN 2014

La dette publique, elle, devrait atteindre 189,1% du PIB l'an prochain et culminer à 191,6% en 2014 avant de revenir à 184,9% en 2016 selon les dernières prévisions.

Pour Giada Giani, analyste de Citigroup à Londres, le ratio prévu l'an prochain montre que "la pression du FMI sur les décideurs politiques européens en faveur d'une nouvelle restructuration de la dette, qui pourrait concerner les créanciers publics, devrait augmenter".

"La question clé est de savoir comment rendre la dette grecque de nouveau supportable et il semble qu'il n'y ait pas d'autre solution que de passer par une nouvelle restructuration."

Le projet de budget 2013 est marqué par des coupes sévères dans les dépenses publiques, censées convaincre les bailleurs de fonds internationaux de poursuivre le versement des aides promises à Athènes.

Le gouvernement d'Antonis Samaras doit mettre en oeuvre au cours des prochaines années des réductions de dépenses et des augmentations d'impôts et de taxes d'un montant global de 13,5 milliards d'euros tout en menant des réformes structurelles réclamées par l'Union européenne et le Fonds monétaire international en échange de leur aide.

L'adoption du budget 2013 par le Parlement ne devrait pas poser de difficulté, les trois partis de la coalition gouvernementale ayant accepté de le voter.

Le gouvernement a parallèlement fait voter à une courte majorité ce mercredi un article clé du projet de loi sur les privatisations - contesté par une partie de la coalition - qui vise à supprimer l'obligation du maintien d'une participation minimale de l'Etat au capital d'un certain nombre d'entreprises.

Un texte distinct portant sur les réformes structurelles doit être présenté la semaine prochaine aux parlementaires et le petit parti de la Gauche démocratique, membre de la coalition, a déjà annoncé qu'il s'opposerait aux mesures de réforme du marché du travail.

Les deux principaux syndicats du pays ont quant à eux appelé à deux jours de grève générale, les 6 et 7 novembre.

"Nous n'allons pas laisser le gouvernement faire encore plus de mal au peuple grec", a déclaré Ilias Iliopoulos, secrétaire général de l'Adedy, la principale centrale syndicale de la fonction publique.

Harry Papachristou, Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.