Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Europe varie peu, les taux reculent et Carrefour grimpe
Reuters13/01/2021 à 10:56

LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT EN FAIBLE HAUSSE

LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT EN FAIBLE HAUSSE

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent peu mercredi dans la matinée, les inquiétudes sur la situation sanitaire et le climat politique aux Etats-Unis incitant les investisseurs à rester sur leurs gardes.

Le CAC 40 gagne 0,24% à 5.664,71 points vers 09h12 GMT, la progression de Carrefour, approché par un groupe canadien en vue d'une éventuelle acquisition, aidant l'indice parisien à rester dans le vert.

À Francfort, le Dax prend 0,03% et à Londres, le FTSE s'octroie 0,08%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro est en hausse de 0,08%, le FTSEurofirst 300 de 0,02% et le Stoxx 600 de 0,12%.

La tendance de fond reste soutenue par les espoirs d'un soutien budgétaire et monétaire important aux Etats-Unis mais la situation sanitaire et économique actuelle reste préoccupante.

La Chine a recensé 115 cas supplémentaires de COVID-19 au cours des vingt-quatre dernières heures, contre 55 un jour plus tôt, ce qui constitue un record quotidien depuis plus de cinq mois.

L'Allemagne, qui pourrait décider dans la journée de renforcer les contrôles aux frontières, ne pourra pas lever dès le début du mois de février toutes les restrictions mises en place, a fait savoir le ministre de la Santé.

Parallèlement, aux Etats-Unis, les démocrates de la Chambre américaine des représentants se rapprochent du lancement d'une historique procédure de destitution contre Donald Trump, à sept jours de la fin du mandat du président.

Du côté de la microéconomie, les banques américaines JPMorgan, Citigroup et Wells Fargo lanceront vendredi le bal des publications de résultats pour le quatrième trimestre. Les investisseurs suivront surtout les anticipations des sociétés pour 2021 pour conforter, ou non, les niveaux de valorisation.

VALEURS

Plus forte progression du Stoxx 600, Carrefour grimpe de 7,21% après avoir confirmé avoir été approché par le géant canadien Alimentation Couche-Tard en vue d'une acquisition du groupe français qui a qualifié la démarche d'"amicale".

Dans son sillage, Casino gagne 3,24%, deuxième plus forte hausse du SBF 120.

Les valeurs de l'énergie sont en hausse grâce à la progression des cours du brut. L'indice sectoriel européen gagne 1,07%. A Paris, Total et TechnipFMC prennent respectivement 1,97% et 0,88%.

L'espagnol Telefonica prend 9,06% après l'annonce d'un accord pour la cession des tours de sa filiale Telxius Telecom en Europe et en Amérique latine à American Tower Corporation pour 7,7 milliards d'euros.

A WALL STREET

Les futures sur les indices américains évoluent en légère hausse après la légère hausse de la veille au cours d'une séance marquée par l'attentisme avant la période des résultats.

L'indice Dow Jones a gagné 0,19% à 31.068,69 points. Le S&P-500 a grappillé 0,04% à 3.801,19 points et le Nasdaq Composite a avancé de 0,28% à 13.072 points.

Aux valeurs, General Motors a gagné 6,2% après avoir annoncé le lancement de véhicules de livraisons électriques sous la nouvelle marque BrightDrop dont FedEx sera le premier client.

EN ASIE

Le Nikkei à la Bourse de Tokyo a fini en hausse de 1,04% à un plus de haut depuis 1990, soutenu par l'optimisme sur les publications de résultats d'entreprises après la révision à la hausse des objectifs de l'équipementier électrique Yaskawa Electric.

Les Bourses chinoises ont baissé, pénalisées par des prises de bénéfices sur les secteurs de la consommation et de la santé.

L'indice composite de la Bourse de Shanghai a reculé de 0,27% après un pic de quatre ans en séance et le CSI 300 a cédé 0,33% après un plus haut depuis 2008.

TAUX

Sur le marché obligataire américain, la forte demande suscitée par une adjudication de titres à 10 ans a favorisé la baisse des rendements. Celui des Treasuries à dix ans cède deux points de base à 1,117% après un pic depuis mars la veille à 1,187%.

Avec la remontée des anticipations d'inflation qui s'est traduit par un bond des taux américains, les investisseurs seront attentifs à la publication des chiffres des prix à la consommation aux Etats-Unis, à 13h30 GMT.,

En Europe, le rendement du Bund à dix ans est aussi en baisse dans les premiers échanges, à -0,496%.

CHANGES

L'"indice dollar", qui mesure les variations de la monnaie américaine face à un panier de référence, est quasiment stable (+0,04%) et l'euro est en repli sous 1,22 dollar.

PÉTROLE

Les cours du pétrole ont réduit leurs gains mais restent proches de leurs plus hauts depuis près d'un an, l'annonce par l'American Petroleum Institute d'une baisse plus forte que prévu des stocks de brut la semaine dernière aux Etats-Unis supplantant les craintes autour de la demande.

Le baril de Brent cote à 56,79 dollars (+0,35%) et le brut léger américain se traite à 53,4 dollars (+0,32%).

(édité par Patrick Vignal)

Valeurs associées

Euronext Paris -2.39%
Euronext Paris -1.98%
Euronext Paris -0.70%
Sibe -1.03%
FTSE Indices -0.30%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer