1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Europe un peu dans le rouge, les "minutes" de la Fed au menu
Reuters21/02/2018 à 10:16

L'EUROPE UN PEU DANS LE ROUGE À L'OUVERTURE

par Patrick Vignal

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes baissent modérément mercredi à l'ouverture, animées principalement par les résultats d'entreprises et les indices mensuels de l'activité du secteur privé dans la zone euro.

Le principal événement de la journée sera la publication, après la clôture en Europe mais pendant la séance à Wall Street, du compte rendu de la réunion monétaire de janvier de la Réserve fédérale.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 0,29% à 5.274,37 points vers 08h40 GMT. À Francfort, le Dax cède 0,36% et à Londres, le FTSE recule de 0,22%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro abandonne 0,38%, le FTSEurofirst 300 0,35% et le Stoxx 600 0,35%.

Les "minutes" de la Fed (19h00 GMT) sont très attendues par les marchés dans un contexte de crainte d'une accélération de l'inflation qui conduirait les banques centrales à durcir leurs politiques.

Du côté des PMI, la confiance des entreprises du secteur privé en Allemagne, mesurée en février, n'a jamais été aussi élevée en dépit d'une baisse de l'activité à un plus bas de trois mois, laquelle ne devrait donc pas préluder à un cycle de contraction sévère.

En France, la croissance de l'activité dans le secteur privé a sensiblement ralenti ce mois-ci sans toutefois décourager les chefs d'entreprise qui ont continué à recruter et dont le moral reste au beau fixe, selon les résultats préliminaires de l'enquête mensuelle d'IHS Markit.

Les données pour l'ensemble de la zone euro tombent à 09h00 GMT.

ATOS SANCTIONNÉ

Aux valeurs, Atos perd 3,29% dans les premiers échanges, la plus forte baisse du CAC 40, après des résultats trimestriels mal accueillis.

Orange, qui va augmenter le montant du dividende reversé à ses actionnaires après avoir confirmé son redressement financier en 2017, prend 1,72%, la plus nette progression de l'indice parisien.

Autres publications bien accueillies, celles d'Eramet (+10,5%), M6 (+8,66%) et Nexity (+4,04%).

La Bourse de Tokyo a fini en légère hausse avec des gains pour les valeurs tournées vers l'exportation à la faveur d'un repli du yen mais une baisse pour plusieurs acteurs du secteur financier.

L'annonce d'un petit coup de frein pour l'activité manufacturière japonaise en février a eu peu d'effet sur la tendance.

Les marchés de Chine continentale sont toujours fermés pour les célébrations du Nouvel an chinois. Ils rouvriront jeudi.

L'indice MSCI regroupant les valeurs d'Asie et du Pacifique (hors Japon) progresse de 0,85%.

FIN DE REBOND À WALL STREET

La Bourse de New York a fini mardi en baisse au retour d'un week-end de trois jours, plombée par une chute de 10% de Walmart après des résultats inférieurs aux attentes et par une hausse des rendements obligataires.

Le Dow Jones et le S&P-500 ont mis fin à six séances consécutives de hausse mais le Nasdaq a limité les pertes, aidé par la bonne tenue d'Amazon et du secteur des semi-conducteurs.

Le rendement du 10 ans américain a progressé mardi pour repasser 2,9%. Il s'apaise mercredi, au milieu d'une semaine marquée par de nombreuses adjudications de diverses maturités.

Le dollar, lui, poursuit son rebond face à un panier de devises de référence (0,16%) dont l'euro, qui reflue vers 1,23 dollar.

"Le rebond du dollar devrait se prolonger, particulièrement face à l'euro et au yen, en raison de la bonne santé de l'économie américaine et de la possibilité de voir la Fed accélérer ses hausses de taux", commente Masafumi Yamamoto, stratège changes pour Mizuho Securities.

La vigueur retrouvée du billet vert pèse sur les cours du pétrole, qui sont orientés à la baisse.

(Édité par Wilfrid Exbrayat)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer