1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Europe termine en hausse, soutenue par l'accord USA-Chine
Reuters13/12/2019 à 18:36

LES BOURSES EUROPÉENNES TERMINENT EN HAUSSE

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en hausse vendredi après l'officialisation d'un accord commercial partiel entre les Etats-Unis et la Chine et la victoire des conservateurs aux législatives britanniques.

A Paris, le CAC 40 a gagné 0,59% à 5.919,02 points. L'indice parisien a touché en séance un plus haut de douze ans, à 5.972,17 points.

Le Dax allemand a pris 0,46% et le Footsie britannique a gagné 1,1%. L'indice large Footsie 250, qui regroupe les moyennes capitalisations britanniques essentiellement domestiques, s'est envolé de 3,44%.

L'indice EuroStoxx 50 a avancé de 0,67%, le FTSEurofirst 300 de 0,84% et le Stoxx 600 de 1,09%.

Donald Trump a confirmé vendredi la conclusion d'un compromis sur la première phase d'un accord commercial avec la Chine et le début, sans délai, des tractations sur la deuxième phase.

Le président américain, qui s'est exprimé sur Twitter, a par ailleurs annoncé que les droits de douane supplémentaires sur les importations chinoises, qui étaient appelés à entrer en vigueur dimanche ne seraient finalement pas appliqués.

"Il y a encore des points d'interrogation, notamment sur la réduction des tarifs douaniers existants mais, malgré cela, c'est un pas en avant", a déclaré Ryan McKay, chez TD Securities.

Le brouillard s'estompe également sur le dossier du Brexit après la victoire écrasante aux élections législatives britanniques du Premier ministre, Boris Johnson, un succès qui lui donne les coudées franches pour quitter l'Union européenne le 31 janvier comme il s'y est engagé durant la campagne.

"Les résultats d'hier impliquent que Johnson va réaliser le Brexit. Toutefois, son plan visant à conclure un accord commercial d'ici à la fin de 2020 (ndlr, avec les Européens) risque de se heurter à des difficultés. En effet, le gros du travail commence maintenant et il est peu probable qu'un accord, même léger, puisse être conclu en moins d'un an", a commenté Esty Dwek, responsable de la stratégie des marchés chez Natixis IM Solutions.

VALEURS

La nette progression des valeurs domestiques britanniques a profité aux compartiments des transports (+3,55%), de la distribution (+2,88%) et des médias (+2,24%).

Les secteurs les plus sensibles aux questions commerciales ont également été très entourés: l'indice Stoxx de l'automobile et de la technologie ont pris respectivement 1% et 1,53%.

Altice Europe a pris 3% après avoir annoncé la vente de la moitié du capital de sa filiale portugaise de fibre optique, franchissant une nouvelle étape sur la voie de la réduction de son endettement.

Parmi les reculs notables du jour, l'allemand Henkel a cédé 3,67% après avoir dit s'attendre à une baisse de sa marge d'exploitation en 2020.

A WALL STREET

Au moment de la clôture européenne, la Bourse de Wall Street reculait très légèrement après avoir inscrit des records jeudi, entre prises de bénéfices et une certaine prudence sur le commerce.

Le Dow Jones perdait 0,08%, le Standard & Poor's 500 reculait de 0,07% et le Nasdaq Composite de 0,02%.

"Lorsque deux grands pays s'engagent dans une guerre stratégique, dans une grande lutte de pouvoir, cela ne s'efface pas", a déclaré James Clunie chez Jupiter Absolute Return Fund.

CHANGES

Le reflux des incertitudes sur le Brexit galvanise la livre britannique qui bondit de 1,41% face au dollar, contre lequel elle a touché son plus haut niveau depuis mai 2018, et de 1,39% face à l'euro après un pic au plus haut depuis juillet 2016.

L'"indice dollar", qui suit l'évolution du billet vert face à un panier de référence, recule de 0,29%.

La monnaie unique européenne se stabilise autour de 1,113 dollar et se dirige vers un gain hebdomadaire de 1%, sa meilleure semaine en deux mois.

TAUX

Les rendements obligataires repartent à la baisse après avoir profité en séance du regain d'appétit pour le risque suscité par la large victoire de Boris Johnson aux législatives et l'accalmie des tensions commerciales entre Américains et Chinois.

Celui du Bund à dix ans a fini en baisse de trois points de base autour de -0,29%. Il a atteint peu après l'ouverture un pic de six mois à -0,215%.

Le rendement pour le Gilt à dix ans a terminé en repli sous le seuil de 0,8%, après avoir atteint un plus haut de six mois à 0,895%.

Sur le marché américain, les rendements repartent nettement à la baisse, effaçant les gains engrangés la veille en réaction aux informations sur le commerce USA-Chine. Celui des Treasuries à dix ans, qui avait repassé le seuil de 1,9%, évolue autour de 1,8243%.

PÉTROLE

Le soulagement sur le commerce entre les Etats-Unis et la Chine bénéfice aussi au pétrole, qui évolue au plus haut depuis trois mois.

Le Brent gagne 1,17% à 64,95 dollars le baril et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) s'adjuge 1,12% à 59,84 dollars.

LES INDICATEURS DU JOUR

Dans cette actualité très chargée, l'augmentation moins importante que prévu des ventes au détail aux Etats-Unis en novembre n'ont pas eu d'effet sur la tendance.

(Édité par)

Valeurs associées

Euronext Amsterdam +1.19%
XETRA +0.36%
FTSE Indices +0.85%

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M802641
    14 décembre08:17

    Accord ???? Rien n'est écrit, rien n'est connu vraiment, même dans les grandes lignes, sauf d'acheter mutuellement plus, ce qui ne va pas sauver la planète. Encore du pipeau !

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

6100.72 +1.02%
EDF
11.135 +9.81%
18.4 -1.81%
65.25 +0.90%
48.505 -0.58%

Les Risques en Bourse

Fermer