Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
  1. Aide
    1. Espace Client

L'Europe monte dans le calme en attendant la BCE
information fournie par Reuters11/03/2021 à 10:46

L'EUROPE MONTE

L'EUROPE MONTE

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont en hausse jeudi matin dans le sillage de Wall Street avant la réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE), attendue sur le risque inflationniste et les récentes tensions sur les marchés obligataires.

À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,32% à 6.009,66 points vers 09h18 GMT, après avoir franchi le seuil de 6.000 points pour la première fois depuis le 21 février 2020.

À Francfort, le Dax grappille 0,04% et à Londres, le FTSE prend 0,18%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,4%, le FTSEurofirst 300 de 0,28% et le Stoxx 600 de 0,34%, au plus haut depuis plus d'un an.

Mercredi, l'annonce d'un ralentissement de l'inflation dite de base (hors énergie et alimentation) aux Etats-Unis en février a apaisé, au moins temporairement, les inquiétudes liées à la remontée des rendements obligataires.

L'adoption, bien qu'anticipée, par la Chambre des représentants de la version définitive de l'un des plus importants plans de relance de l'histoire des Etats-Unis avec un montant globale de 1.900 milliards de dollars (1.600 milliards d'euros), permet aussi de conforter les espoirs de rebond de l'économie cette année, même si elle nourrit les craintes d'une surchauffe.

Dans ce contexte d'inquiétudes inflationnistes, la présidente de la BCE, Christine Lagarde, va devoir convaincre les opérateurs de marché de la capacité de la banque centrale à contenir toute hausse durable des prix.

"Elle pourrait, dans le but de rassurer le marché, décider d'augmenter temporairement le rythme hebdomadaire des achats du PEPP (programme d'achats d'urgence face à la pandémie). Ce qui serait cependant une (grande) surprise", a déclaré John Plassard chez Mirabaud.

"Les nouvelles prévisions économiques seront aussi scrutées de très près. Actuellement de 1,0%, la prévision d'inflation pour 2021 devrait être relevée (...) Celle sur la croissance annoncée en décembre pour 2021 (+3,9%) devrait être rabotée pour refléter les confinements du début d'année en Europe", a-t-il ajouté.

Christine Lagarde s'exprimera à partir de 13h30 GMT après la publication à 12h45 GMT du communiqué de politique monétaire de la BCE.

VALEURS

Le secteur des ressources de base reprend 1,79% après avoir cédé 3,4% sur les trois précédentes séances. Le compartiment de la technologie gagne 1,96% mais celui des banques lâche 1,1% avec le recul des rendements obligataires.

Kering (+1,87%), STMicro (+2,51%) et TechnipFMC (+2,93%) comptent parmi les plus importantes hausses du CAC 40 tandis que Société générale (-1,42%) accuse la plus forte baisse.

EDF grimpe de 6,17% après des informations de Reuters selon lesquelles les négociations entre Paris et Bruxelles sur la réforme du nucléaire français et la réorganisation du groupe ont progressé et pourraient se conclure fin mars.

Eurazeo prend la tête du Stoxx 600 (+6,39%), au plus haut depuis treize mois, après avoir annoncé que son actif net réévalué (ANR) par action ajusté s'élevait à un niveau historique fin 2020 et qu'il visait un nombre important de cessions en 2021 et 2022.

A la baisse, JCDecaux perd 4,38% après avoir fait état d'une perte nette en 2020, pour la première fois de son histoire, le groupe de communication extérieure ayant été lourdement affecté par la crise du coronavirus.

Hugo Boss cède 2% après avoir dit s'attendre à ce que les restrictions relatives à la pandémie pèsent encore sur ses activités en début d'année.

A WALL STREET

Les futures sur les grands indices américains préfigurent une nouvelle hausse jeudi de 0,3% à 1,6% après la progression de la veille, qui a mené le Dow Jones à un niveau record en clôture.

L'indice a gagné 1,46% à 32.297,02 points. Plus large, le S&P-500 a pris 0,6%, à 3.898,81 points.

De son côté, le Nasdaq Composite a fini pratiquement inchangé (-0,04%) à 13.068,83 points, après son bond de 3,69% mercredi.

EN ASIE

Le Nikkei à la Bourse de Tokyo a terminé en hausse de 0,6%, soutenue par la progression des valeurs cycliques.

En Chine, les places boursières rebondissent après l'annonce d'un repli moins marqué que prévu des nouveaux prêts dans le pays en février, qui apaise les craintes d'un resserrement de la politique monétaire.

L'indice CSI 300 des grandes capitalisations de Chine continentale a avancé de 2,49%. A Hong Kong, le Hang Seng a pris 1,65%.

TAUX/CHANGES

Les rendements des emprunts d'Etat américains continuent de baisser: le dix ans perdant près de quatre points de base à 1,4763%, au plus bas depuis une semaine, après une adjudication de Treasuries à 10 ans jugée rassurante.

Le rendement du Bund à dix ans retombe à -0,336% et son équivalent français recule de trois points de base à -0,0918%.

L'"indice dollar", qui mesure les fluctuations du billet vert face à un panier de devises de référence, abandonne 0,28% pour revenir à un creux d'une semaine.

L'euro revient à plus de 1,1950 dollar.

PÉTROLE

Les prix du pétrole brut augmentent grâce aux perspectives économiques et à l'annonce par l'Energy Information Administration (EIA) d'une forte baisse des stocks d'essence aux Etats-Unis la semaine bien que ceux de brut aient rebondi plus que prévu.

Le baril de Brent avance de 1,15% à 68,68 dollars et celui du brut léger américain (WTI) gagne 1,27% à 65,26 dollars.

(Marc Angrand)

Valeurs associées

Euronext Paris +1.65%
EDF
Euronext Paris +2.60%
Euronext Paris +0.10%
Euronext Paris -0.37%
Euronext Paris +0.24%
XETRA +0.19%

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.