Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Europe en hausse après l'investiture de Biden, la BCE en vue
Reuters21/01/2021 à 10:02

LES BOURSES EUROPÉENNES SONT EN HAUSSE EN DÉBUT DE SÉANCE

LES BOURSES EUROPÉENNES SONT EN HAUSSE EN DÉBUT DE SÉANCE

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont en hausse jeudi, dans le sillage de Wall Street et des marchés asiatiques, après l'investiture de Joe Biden aux Etats-Unis et en attendant les annonces de la Banque centrale européenne (BCE).

À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,2% à 5.639,91 points vers 08h42 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,4% et à Londres, le FTSE avance de 0,44%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro est en hausse de 0,43%, le FTSEurofirst 300 de 0,66% et le Stoxx 600 de 0,54%.

Joe Biden a été investi mercredi 46e président des Etats-Unis. Après le mandat tumultueux de Donald Trump marqué par des divisions, l'arrivée du démocrate, résolu à renforcer la réponse du gouvernement à l'épidémie de coronavirus, laisse espérer une reprise durable de l'économie ainsi qu'une normalisation de la vie politique américaine.

En Europe, la BCE devrait laisser sa politique monétaire inchangée et les marchés attendent que Christine Lagarde, lors de la conférence de presse à 13h30 GMT, maintienne un ton accommodant compte tenu de l'évolution de la pandémie et du durcissement des restrictions dans plusieurs pays du bloc.

"Tout porte à croire que la BCE va se contenter de maintenir le cap et de rassurer sur l'évolution de la conjoncture dans les mois à venir. Il s'agira donc essentiellement d'un énième exercice de communication pour Christine Lagarde qui devrait être un succès. L'enjeu de cette réunion est, en effet, très faible", ont déclaré les économistes de Saxo Banque.

Les chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union européenne vont s'entretenir par visioconférence à partir de 17h00 GMT avec l'objectif de trouver des solutions face aux défis croissants de la pandémie avec l'ombre d'une éventuelle fermeture des frontières.

VALEURS

Plusieurs notes d'analystes animent le début de séance: Renault gagne 0,75% après le relèvement de conseil de Jefferies à "conserver", Ubisoft prend 1,28%, HBSC ayant entamé le suivi de la valeur à l'achat, et FDJ perd 2,18% après la dégradation de Kepler à "conserver".

Parmi les quelques résultats du jour, Soitec perd 0,56% malgré la confirmation de ses objectifs annuels après une croissance organique de 15% de son chiffre d'affaires trimestriels.

Getlink grappille 0,29% en dépit d'une baisse de son chiffre d'affaires annuel.

Deutsche Telekom avance de 0,89% et l'opérateur espagnol de tours mobiles Cellnex de 3,88% après l'annonce de la fusion de leurs activités de tours aux Pays-Bas.

A WALL STREET

Les futures signalent une hausse comprise entre 0,1% et 0,4% après déjà la progression de la veille qui a porté les indices américains à des plus hauts historiques en clôture. La tendance a été soutenue par une série de résultats d'entreprises et l'enthousiasme né de la prise de fonction de Joe Biden.

L'indice Dow Jones a gagné 0,83% à 31.188,38 points, le S&P-500 a pris 1,39%, à 3.851,85 points et le Nasdaq Composite a avancé de 1,97% à 13.457,25 points.

Aux valeurs, Netflix s'est envolé de 16,85% après avoir annoncé qu'il avait attiré plus de nouveaux abonnés que prévu au quatrième trimestre, en grande partie grâce au confinement, portant à plus de 200 millions le nombre de ses abonnés à la fin de 2020.

EN ASIE

Le Nikkei à la Bourse de Tokyo a terminé en hausse de 0,82%, au plus haut depuis 1990, dans le sillage des records inscrits à Wall Street.

Par ailleurs, la Banque du Japon a maintenu inchangée sa politique monétaire et relevé ses prévisions économiques pour le prochain exercice fiscal, laissant suggérer qu'elle a déployé pour le moment suffisamment de mesures de soutien pour compenser l'impact économique de la crise du coronavirus.

Les Bourses chinoises ont été aussi bien orientées dans la foulée de l'optimisme généralisé et des espoirs sur un plan de relance aux Etats-Unis.

L'indice composite de la Bourse de Shanghai a pris 1,07% et le CSI 300 des grandes capitalisations 1,62%.

CHANGES/TAUX

L'appétit pour le risque né des espoirs d'un plan de relance massif sous l'administration Biden pénalise les devises jugées les plus sûres, à commencer par le dollar.

Le billet vert recule de 0,12% face à un panier de devises de référence, dont l'euro qui évolue à 1,2116.

Sur le marché obligataire, le rendement des Treasuries à dix ans recule d'un point de base, à 1,0802% et son équivalent allemand est stable à -0,531%.

PÉTROLE

Les cours du brut ne profitent pas de l'optimisme ambiant, pénalisés par l'annonce d'une hausse inattendue des stocks de brut la semaine dernière aux Etats-Unis, selon l'American Petroleum Institute.

Le baril de Brent de la mer du Nord recule de 0,57% à 55,76 dollars et celui du brut léger américain perd 0,6% à 52,99 dollars.

(édité par Blandine Hénault)

Valeurs associées

FDJ
Euronext Paris -1.94%
Euronext Paris -2.05%
Euronext Paris -1.60%
Euronext Paris -0.88%
Euronext Paris -1.94%
XETRA +0.10%
Sibe -2.54%
FTSE Indices -0.31%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer