Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Europe boursière recule face aux inquiétudes sur l'épidémie
Reuters24/06/2020 à 10:39

L'EUROPE BOURSIÈRE RECULE EN DÉBUT DE SÉANCE

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en baisse mercredi, les inquiétudes liées à la crise sanitaire reprenant le dessus sur l'amélioration des indicateurs économiques.

À Paris, l'indice CAC 40 perd 1,65% à 4.934,9 points vers 08h15 GMT. À Francfort, le Dax cède 1,83% et à Londres, le FTSE abandonne 1,5%.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro lâche 1,68%, le FTSEurofirst 300 recule de 1,16% et le Stoxx 600 de 1,43%.

Les marchés sont de nouveau rattrapés par les inquiétudes sur la résurgence de l'épidémie dans plusieurs régions du monde, notamment dans certains Etats américains, où le nombre de nouvelles infections au coronavirus a atteint des record, ou en Amérique latine où le bilan a dépassé mardi les 100.000 morts, selon un décompte Reuters.

En Allemagne, où deux villes du nord-ouest du pays ont dû se "reconfiner", près de 600 nouveaux cas de contamination ont été recensés mercredi.

L'optimisme suscité la veille notamment par la hausse plus forte que prévu des indices PMI flash en Europe, et dans une bien moindre mesure aux Etats-Unis, n'a plus d'effet sur les marchés, qui restent insensibles à la progression de l'indice Ifo du climat des affaires en Allemagne à 86,2 ce mois-ci après 79,7 en mai et 85 pour le consensus.

"Les investisseurs doivent bien garder à l'esprit que [l'amélioration des indicateurs] n'indique pas une reprise en V ou que la récession soit derrière nous. Nous allons devoir nous habituer à naviguer dans un environnement économique qui va être marqué par des chiffres atteignant des extrêmes dans les mois à venir du fait de l'anomalie qu'a représenté le confinement du point de vue de l'activité économique", préviennent les économistes de Saxo Banque.

Dans ce contexte, les marchés suivront avec attention la publication à 13h00 GMT des nouvelles perspectives économiques du Fonds monétaire international (FMI).

VALEURS

Tous les secteurs sont en baisse, de l'indice Stoxx des services aux collectivités (-0,96%) à celui des transports et loisirs (-1,92%).

Solvay abandonne 2,4%, le groupe de chimie ayant estimé à 1,5 milliard d'euros une dépréciation d'actifs en raison de la dégradation des résultats économiques liée à la crise sanitaire.

En hausse, l'action Europcar Mobility Group grimpe de 8,74%, après avoir pris jusqu'à 17% en début d'échanges, en réaction à des informations Reuters sur des discussions avec Volkswagen (-1,88%) pour le rachat du spécialiste de la location automobile.

Le fabricant de semi-conducteurs Dialog Semiconductor avance de 8,56% après avoir relevé ses prévisions de chiffre d'affaires pour son deuxième trimestre tandis que son concurrent AMS prend 6,51% grâce à un relevement de conseil de JPMorgan à "surpondérer".

Le groupe de mode SMCP gagne 3,5%, le propriétaire notamment de Sandro et Claudie Pierlot ayant annoncé la signature d'un prêt de 140 millions d'euros garanti à 90% par l'Etat et la suspension des covenants financiers jusqu'à la fin de l'exercice 2020.

EN ASIE

Le Nikkei à la Bourse de Tokyo a terminé la journée sans changement (-0,07%), pris en étau entre le soutien apporté par la clôture positive de Wall Street et les craintes de résurgence de l'épidémie de coronavirus.

Ailleurs en Asie, l'indice Kospi de Séoul s'est démarqué avec une progression de 1,42% après l'annonce par la Corée du Nord de la suspension de toute action militaire à l'encontre de la Corée du Sud.

A WALL STREET

Signe d'un certaine prudence face aux craintes sanitaires, les futures sur les indices américains préfigurent une ouverture en baisse de 0,4% à 0,8% après la progression de la veille et le nouveau record de clôture du Nasdaq.

L'indice à forte composante technologique a gagné 0,74% à 10.131,37 points, aidé largement par Apple qui a bondi de 2,13%.

Le Dow Jones a gagné 0,5% à 26.156,1 points et le S&P-500 a pris 0,43%, à 3.131,29 points.

TAUX/CHANGES

L'euro, en passe de signer son meilleur mois face au dollar depuis octobre, recule légèrement, cédant un petite partie des gains engrangés la veille après la publication d'indices PMI meilleurs que prévu pour le mois de juin.

La monnaie unique évolue sous 1,13 après son pic de la veille à 1,1348.

Le dollar gagne 0,13% face à un panier de devises de référence.

Sur le marché obligataire, les variations sont limitées: le rendement des Treasuries à dix ans évolue à 0,7069% et son équivalent allemand de même échéance cède à peine un point de base, à -0,412%.

PÉTROLE

Les cours du pétrole se replient légèrement au lendemain de l'annonce d'une augmentation plus importante qu'anticipé des stocks de brut américain par l'American Petroleum Institute (API).

Le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) recule de 0,74% à 40,07 dollars le baril et le Brent de mer du Nord de 0,38% à 42,47 dollars.

L'Energy Information Administration (EIA) doit publier ses propres chiffres concernant les réserves américaines à 14h30 GMT.

(Laetitia Volga, édité par Blandine Hénault)

Valeurs associées

Euronext Paris +5.87%
Euronext Paris +3.84%
Euronext Paris +4.46%
Euronext Paris -5.71%
XETRA +3.26%
LSE Intl +1.31%
Euronext Bruxelles +1.86%
FTSE Indices +1.51%

3 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • jordodra
    24 juin12:04

    création de la peur qui n'est pas involontaire. Cela rapporte à certains et souvent aux mêmes.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5007.39 +1.99%
3.4305 +0.16%
14.004 +2.17%
3.48 -0.29%
33.99 +2.26%

Les Risques en Bourse

Fermer