Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

L'Europe attendue en baisse dans le sillage de Wall Street
information fournie par Reuters02/12/2021 à 07:58

LES PRINCIPALES BOURSES EUROPÉENNES ATTENDUES EN BAISSE

LES PRINCIPALES BOURSES EUROPÉENNES ATTENDUES EN BAISSE

par Laetitia Volga

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes sont attendues en baisse jeudi à l'ouverture dans le sillage de la clôture négative la veille à Wall Street en raison des incertitudes sur le variant Omicron du coronavirus.

D'après les premières indications disponibles, le CAC 40 parisien pourrait perdre 1,3% à l'ouverture. Les contrats à terme signalent un recul de 1,16% pour le Dax à Francfort, de 1,12% pour le FTSE à Londres et de 1,28% pour l'EuroStoxx 50.

Les marchés européens ont terminé en nette hausse la veille, soutenus par de bonnes statistiques américaines et en dépit des incertitudes sur le variant Omicron du coronavirus.

Mais les doutes sur l'évolution de la pandémie devraient de nouveau dominer les échanges ce jeudi après le recul des marchés américains à la suite de la découverte de cette souche - dont la virulence et la contagiosité restent inconnues - aux Etats-Unis chez une personne vaccinée, revenue d'Afrique du Sud le 22 novembre.

"Le marché réagit un peu émotionnellement à Omicron. Les actions américaines ont chuté hier lorsque le marché a entendu parler d'une seule personne contaminée par le variant aux États-Unis, comme si c'était plus important que les 534.000 personnes ayant obtenu un emploi selon le rapport ADP", a déclaré Norihiro Fujito chez Mitsubishi UFJ Morgan Stanley Securities.

Le président de la Réserve fédérale Jerome Powell lors de sa deuxième audition, à la Chambre des représentants cette fois, a réaffirmé qu'une réduction plus rapide du programme d'achat d'obligations était envisagée, une éventualité largement considérée par les investisseurs comme le prélude à un hausse de taux plus rapide que prévu.

A WALL STREET

En hausse une bonne partie de la séance, la Bourse de New York a fini en baisse mercredi alors que les investisseurs étaient toujours préoccupés par l'apparition du variant Omicron du coronavirus dont un premier cas a été confirmé aux Etats-Unis. [.NFR]

L'indice Dow Jones a cédé 1,34% à 34.022,04 points, le S&P-500 a perdu 1,18% à 4.513,04 points et le Nasdaq Composite a reculé de 1,83% à 15.254,05 points.

Parmi les indicateurs publiés mercredi, l'enquête mensuelle de l'ISM a montré que la croissance de l'activité manufacturière américaine avait accéléré en novembre dans un contexte de forte demande.

Wall Street devrait ouvrir en hausse, de l'ordre de 0,6%, d'après les contrats à terme sur indices.

EN ASIE

A Tokyo, le Nikkei a cédé 0,65% en raison des inquiétudes liées à Omicron et à l'orientation de la Fed mais l'indice a réduit une partie de ses pertes grâce à des rachats à bon compte.

En Chine, les actions progressent légèrement: le CSI300 des grandes capitalisations avance de 0,37% et la Bourse de Shanghai de 0,06%.

CHANGES/TAUX

Le dollar varie peu face à un panier de devises de référence. Face au yen, avance de 0,26% à 113,04.

L'euro est inchangé, à 1,1323 dollar.

Sur le marché obligataire, le rendement des bons du Trésor américain à dix ans évolue sans grand changement, à 1,4409%, après avoir clôturé la veille à 1,4037%, un creux de plus de deux mois, à la suite de la détection du variant Omicron aux Etats-Unis.

PÉTROLE

Le marché pétrolier est en hausse, les investisseurs ajustant leurs positions avant la décision de l'Opep+ sur la politique d'approvisionnement, mais les gains sont limités par les craintes que le variant Omicron ne nuise à la demande de brut.

Le Brent prend 1,28% à 69,75 dollars et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) 1,33% à 66,44 dollars le baril.

(édité par Blandine Hénault)

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.