1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Ethiopie ne fera pas d'annonce sur le crash du 737 MAX lundi-sce
Reuters01/04/2019 à 14:00

 (Actualisé avec source disant qu'il n'y aura pas d'annonce ce
lundi)
    ADDIS-ABEBA, 1er avril (Reuters) - L'Ethiopie ne publiera
pas ce lundi de rapport préliminaire sur les causes de la
catastrophe aérienne impliquant un Boeing  BA.N  737 MAX
d'Ethiopian Airlines, qui a fait 157 morts le 10 mars, mais elle
pourrait le faire dans le courant de la semaine, a dit à Reuters
une source proche du ministère des Affaires étrangères.
    "Pas aujourd'hui, peut-être cette semaine", a dit cette
source au sujet de la publication du rapport, démentant de
précédentes déclarations d'un porte-parole gouvernemental.
    Le vol 302 au départ d'Addis-Abeba et en partance pour
Nairobi s'est écrasé dans un champ non loin de la capitale
éthiopienne six minutes après le décollage. Des passagers de
plus de 30 nationalités se trouvaient à bord de l'appareil.
    Cette catastrophe est survenue moins de cinq mois après un
autre accident impliquant aussi un Boeing 737 MAX 8, dernier né
de la gamme 737, l'avion le plus vendu au monde. Un appareil de
ce type de la compagnie indonésienne Lion Air s'est écrasé en
octobre, faisant 189 victimes.
    L'accident du 737 MAX d'Ethiopian Airlines a entraîné
l'immobilisation, toujours en vigueur, de tous les avions de
cette famille à travers le monde. Il a également soulevé des
interrogations sur la manière dont la Federal Aviation
Administration, les autorités américaines du transport aérien,
certifiait les avions.
    Des sources ont dit vendredi à Reuters que le système
anti-décrochage qui est au centre de l'enquête portant sur les
causes de l'accident du Boeing 737 MAX de Lion Air était
également pointé du doigt dans la catastrophe aérienne en
Ethiopie.  
    Les autorités éthiopiennes, françaises et américaines ont
pour leur part également relevé des similitudes entre les deux
accidents.
    Une enquête dirigée par l'Ethiopie cherche à établir si le
déclenchement inopiné du système anti-décrochage a pris les
pilotes de court - ce qui est le scénario retenu dans le crash
Lion Air - et quelles mesures ils ont prises.
    L'avionneur américain a annoncé mercredi avoir reprogrammé
les logiciels à bord de ses avions 737 MAX dans le but
d'empêcher des données erronées d'activer le système
anti-décrochage.  

 (Maggie Fick, Benoit Van Overstraeten pour le service français,
édité par Jean-Michel Bélot et Bertrand Boucey)
 

Valeurs associées

NYSE +0.67%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

11.12 0.00%
5580.38 0.00%
CGG
1.67 0.00%
1.12414 0.00%
14.625 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer