1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Etat lance la privatisation des aéroports de Nice et Lyon
Reuters10/03/2016 à 17:38

 (Actualisé avec confirmation de Meridiam et Ferrovial) 
    PARIS, 10 mars (Reuters) - L'Etat a lancé formellement jeudi 
le processus de privatisation partielle des aéroports de Nice et 
Lyon en publiant les cahiers des charges de ces deux opérations 
sur le site de l'Agence des participations de l'Etat. (http://bit.ly/1nyIang) 
    L'Etat s'est déjà désengagé en 2014 de l'aéroport de 
Toulouse et la cession de ses participations de 60% dans ceux de 
Nice et Lyon pourrait lui rapporter jusqu'à 1,5 milliard 
d'euros. 
    Le calendrier prévoit une remise des candidatures avant le 
24 mars à midi, le dépôt des offres indicatives le 28 avril pour 
Nice et le 12 mai pour Lyon et celui des offres fermes 
respectivement les 20 juin et 4 juillet. 
    La sélection des acquéreurs devrait intervenir dans le 
courant de l'été, avec comme objectif de finaliser les deux 
opérations dans le courant du second semestre. 
    De nombreux groupes et fonds d'investissement spécialisés 
dans les infrastructures ont d'ores et déjà manifesté leur 
intérêt pour ces deux aéroports régionaux français. 
    Des offres sont notamment attendues de groupes comme 
l'italien Atlantia  ATL.MI , l'opérateur de l'aéroport de Rome, 
l'australien Macquarie  MQG.AX  et de fonds comme Ardian, Global 
Infrastructure Partners ou Industry Funds Management. 
    Le groupe espagnol d'infrastructures Ferrovial  FER.MC  et 
son allié la société d'investissement Meridiam ont confirmé 
jeudi soir leur intérêt pour les deux aéroports, comme des 
sources l'avaient dit en décembre à Reuters.   
    "Une analyse approfondie de chaque dossier va maintenant 
être menée par le groupement en vue de formaliser une 
candidature officielle", indiquent les deux candidats dans un 
communiqué commun. 
    Vinci  SGEF.PA , la Caisse des dépôts et Predica, filiale 
d'assurance du Crédit agricole  CAGR.PA  ont formé ensemble un 
consortium pour participer aux privatisations, tandis que le 
fonds Cube s'est allié à l'aéroport de Genève pour les enchères 
sur Lyon-Saint Exupéry. 
    Le groupe Aéroports de Paris (ADP)  ADP.PA  envisage quant à 
lui de participer à l'appel d'offres pour l'aéroport de Nice. 
     
    Voir aussi :     
    * Le cahier des charges de l'appel d'offres de Nice: 
    http://bit.ly/1TvptyP 
    * Le cahier des charges de l'appel d'offres de Lyon: 
    http://bit.ly/1XevZbv 
 
 (Jean-Michel Bélot, avec Gilles Guillaume, édité par Dominique 
Rodriguez) 
 

Valeurs associées

MIL +0.59%
Tradegate +2.44%
Euronext Paris +0.28%
ADP
Euronext Paris -0.85%
Euronext Paris -0.31%
Sibe +1.27%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer