1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'Etat français très attentif à l'évolution du capital de L'Oréal
Reuters28/09/2017 à 22:25

L'ETAT FRANÇAIS TRÈS ATTENTIF À L'ÉVOLUTION DU CAPITAL DE L'ORÉAL

PARIS (Reuters) - L'Etat français sera très attentif à l'évolution du capital de L'Oréal, a déclaré jeudi le Premier ministre, Edouard Philippe.

Les spéculations sur l'actionnariat du groupe ont repris après le décès de Liliane Bettencourt, fille du fondateur.

La famille Bettencourt Meyers est le principal actionnaire de L'Oréal avec 33% du capital, devant le groupe Nestlé qui en détient 23% et a assuré qu'il ne comptait pas les vendre.

Interrogé sur d'éventuelles cessions de participations qui menaceraient l'ancrage français de L'Oréal, Edouard Philippe a déclaré sur France 2 : "Nous serons attentifs."

"Je ne sais pas si c'est un actif stratégique", a-t-il poursuivi, avant d'ajouter : "c'est sans doute un actif extrêmement important donc je serai très attentif."

(Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse)

Valeurs associées

+0.98%
+1.04%

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • ppsoft
    29 septembre08:17

    Bah... c'est privé, l'Etat n'y a aucune participation. Et comme l'Etat s'est soumis à l'UE et à son traité de fonctionnement, l'Etat n'a aucun moyen de peser de quelque manière que ce soit sur les décisions stratégiques du groupe. (même les frais de maquillage de Macron ne représentent pas une commande publique suffisamment importante pour peser).

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

5200.46 +0.09%
1.13411 -0.04%
21.1 +1.74%
24.99 -1.30%
2.07 +19.45%

Les Risques en Bourse

Fermer