Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'état d'urgence décrété pour deux semaines à Beyrouth
Reuters05/08/2020 à 17:19

BEYROUTH, 5 août (Reuters) - Le gouvernement libanais a décrété mercredi l'état d'urgence pour deux semaines à Beyrouth, au lendemain de l'explosion massive qui a dévasté le port de la capitale libanaise, dont la sécurité a été confiée à l'armée.

Le Conseil supérieur libanais de Défense avait suggéré mardi que l'état d'urgence soit déclaré pour deux semaines à Beyrouth et que l'armée soit chargée d'y assurer la sécurité.

Le conseil des ministres a validé cette recommandation mercredi, selon un communiqué lu par ministre de l'Information lors d'une déclaration télévisée.

Le gouvernement a également chargé les autorités militaires de placer en résidence surveillée l'ensemble des personnes impliquées depuis 2014 dans la gestion de l'entrepôt du port de la capitale où les milliers de tonnes de nitrate d'ammonium (un produit chimique utilisé pour fabriquer des engrais mais aussi des explosifs) stockés depuis six ans ont explosé mardi.

Le nombre de personnes susceptibles d'être concernés n'était pas connu dans l'immédiat et, selon des sources ministérielles, ils seront maintenus en résidence surveillée par l'armée jusqu'à ce que les responsabilités soient établies.

Le déblocage d'une enveloppe exceptionnelle de 100 milliards de livres libanaises a également été validé pour faire face à cette crise.

Ce montant correspond à environ 56 millions d'euros au vu du taux de change officiel, mais représente en réalité environ 11 millions d'euros en se fondant sur les taux de change moyens observés sur le marché parallèle au cours des jours ayant précédé l'explosion de mardi.

(Ghaida Ghantous et Ellen Francis; version française Myriam Rivet, édité par)

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer