1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Espagne va demander plus de temps pour réduire son déficit
Reuters05/03/2013 à 18:51

MADRID VA DEMANDER PLUS DE TEMPS POUR RÉDUIRE SON DÉFICIT

BRUXELLES (Reuters) - L'Espagne a joint sa voix à celle de la France mardi, demandant un peu plus de temps à la Commission européenne pour réduire ses déficits, soulignant que Bruxelles allait vraisemblablement entendre sa requête d'une oreille favorable au vu de la profonde récession dans laquelle elle est plongée.

La France a annoncé il y a deux semaines qu'elle entamerait des discussions avec la Commission et ses partenaires européens pour obtenir un report à 2014 de l'objectif de baisse des déficits publics sur lequel elle s'était engagée pour 2013, après une forte révision en baisse de ses perspectives économiques.

Lors d'une réunion des ministres des Finances de l'Union européenne, Luis de Guindos, ministre de l'Economie espagnol, a déclaré que cela ne rimait à rien de contraindre Madrid à mettre en place de nouvelles baisses des dépenses alors que le pays va dans la bonne direction pour corriger les dérives et qu'il semble avoir retrouvé la confiance des marchés.

Ces dernières semaines, des responsables européens, et notamment allemands, ont déclaré que les pays qui faisaient les efforts nécessaires pour résorber leurs déficits devaient pouvoir bénéficier d'un délai supplémentaire pour se conformer aux objectifs de la Commission européenne.

Celle-ci exige notamment que le déficit budgétaire d'un pays membre ne dépasse par les 3% du produit intérieur brut (PIB).

"Je suis convaincu que nous pouvons trouver un chemin (...) permettant à l'Espagne de mettre la crise derrière elle", a déclaré Luis de Guindos devant des journalistes.

Le déficit budgétaire espagnol s'est établi à un niveau inférieur à 7% en 2012 contre plus de 9% en 2011.

Robin Emmott, Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M741450
    05 mars17:19

    2 belles tronches d'es crocs ces deux-là !

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

60.02 -1.49%
15.24 -1.27%
6.678 -0.30%
27.47 -2.76%
13.32 +0.30%

Les Risques en Bourse

Fermer