1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'équipementier auto allemand Vibracoustic en Bourse en 2019-sces
Reuters16/10/2018 à 17:29

    FRANCFORT, 16 octobre (Reuters) - Le groupe technologique
allemand Freudenberg a l'intention de mettre en Bourse l'an
prochain une participation minoritaire de sa filiale
Vibracoustic, spécialiste des composants anti-vibrations pour
l'automobile, a appris Reuters de sources proches du dossier.
    L'opération, attendue dès le deuxième trimestre 2019,
pourrait valoriser Vibracoustic environ deux milliards d'euros,
ont ajouté les sources.
    Freudenberg choisira dans les semaines qui viennent une
banque d'affaires qui sera chargée d'organiser cette
introduction en Bourse, ont-elles précisé.
    Une porte-parole de Freudenberg a confirmé le projet d'IPO
de Vibracoustic en ajoutant: "Le calendrier dépendra de divers
facteurs internes et externes, dont l'attractivité des marchés
boursiers."
    Freudenberg a dit dans le passé qu'en cas d'IPO, il
resterait un investisseur majoritaire avec un peu plus de 50% du
capital de Vibracoustic.
    La société contrôle 18% du marché mondial des solutions de
filtration des vibrations pour l'industrie automobile. Elle
emploie environ 10.000 personnes et a réalisé l'an dernier un
résultat opérationnel (Ebitda) de 288 millions d'euros, pour 2,1
milliards d'euros de chiffre d'affaires.
    Vibracoustic était une coentreprise à parité entre  
Freudenberg et Trelleborg  TRELb.ST  jusqu'à ce que Freudenberg
rachète la part de son partenaire en 2016. 
    Freudenberg avait dit cette année qu'il déciderait en 2018
d'une mise en Bourse ou pas de sa filiale.

 (Arno Schütze, Dominique Rodriguez pour le service français,
édité par Bertrand Boucey)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer