Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'enquête Trump/Russie vise un membre de la Maison blanche-presse

Reuters 19/05/2017 à 23:48
 (Actualisé avec précision et article du NY Times) 
    WASHINGTON, 19 mai (Reuters) - L'enquête judiciaire sur les 
liens éventuels entre l'équipe de campagne de Donald Trump et la 
Russie l'an dernier s'intéresse particulièrement à un haut 
responsable en fonction à la Maison blanche, affirme vendredi le 
Washington Post. 
    Le quotidien, qui cite des personnes proches du dossier, 
indique que ces sources ne veulent pas identifier plus avant ce 
responsable, qu'elles décrivent comme un conseiller à la Maison 
blanche de premier plan qui est proche du président. 
    Cette information est publiée alors que Donald Trump 
s'envole pour l'Arabie saoudite, première étape d'une tournée de 
neuf jours hors des Etats-Unis dont la Maison blanche estime 
qu'elle permettra de faire oublier la tempête politique 
déclenchée par le renvoi surprise du directeur du FBI, James 
Comey, le 9 mai dernier.   
    James Comey a été limogé alors qu'il dirigeait l'enquête de 
la police judiciaire fédérale sur une possible ingérence de la 
Russie dans la campagne présidentielle américaine de 2016 et 
d'éventuels liens entre Moscou et l'équipe de campagne du 
candidat républicain de l'époque, Donald Trump. 
    Après ce renvoi, puis les articles de presse affirmant que 
Trump avait auparavant demandé à Comey de cesser d'enquêter sur 
son ancien conseiller à la sécurité nationale Michael Flynn, 
toujours à propos de la Russie, Trump a été accusé par ses 
détracteurs d'avoir cherché à entraver l'enquête du FBI. 
    Et, après plusieurs jours de flottement à Washington, le 
département de la Justice a annoncé mercredi la nomination d'un 
procureur spécial pour enquêter sur la question de l'éventuelle 
ingérence russe dans l'élection présidentielle de 2016 et sur 
une éventuelle collusion avec l'équipe du candidat Trump. 
 L8N1IJ6CD  et   
    
    CONVERSATIONS PRIVÉES 
    "Comme le président l'a déjà dit, une enquête en profondeur 
confirmera q'il n'y a pas de collusion entre l'équipe de 
campagne et une quelconque entité étrangère", a déclaré le 
porte-parole de la Maison blanche Sean Spicer dans un communiqué 
en réponse à l'article du Post. 
    De son côté, le New York Times a annoncé vendredi que le 
président avait dit à des responsables russes la semaine 
dernière lors d'une réunion à la Maison blanche que le limogeage 
de Comey lui avait ôté "une grande pression" dans l'enquête sur 
la Russie et l'élection présidentielle. 
    "Je viens juste de virer le chef du FBI. Il était fou, 
(...)", a déclaré Trump, selon le quotidien américain, qui dit 
que le document sur lequel il s'appuie lui a été lu par un 
responsable américain. "J'ai eu une grande pression à cause de 
la Russie. Cela a été enlevé." 
    Donald Trump a rencontré le ministre russe des Affaires 
étrangères Sergueï Lavrov et l'ambassadeur de Russie aux 
Etats-unis dans le Bureau ovale de la Maison blanche le 
lendemain de l'éviction de James Comey, soit le 10 mai. 
    Le New York Times précise que le document est basé sur des 
notes prises à l'intérieur du Bureau ovale. 
    L'article du NYT renforce l'impression donnée par Trump 
lui-même dans une interview à la télévision la semaine dernière 
dans laquelle il déclarait que la question russe avait été un 
facteur du renvoi de James Comey. Mais la Maison blanche a aussi 
donné d'autres versions des raisons qui ont présidé au 
limogeage. 
    Interrogé sur l'article du New York Times, le porte-parole 
de la Maison blanche a déclaré, en parlant de l'ex-directeur du 
FBI : "En faisant l'intéressant et en politisant l'enquête sur 
l'action de la Russie, James Comey a créé une pression inutile 
sur notre capacité à coopérer et à négocier avec la Russie." 
    La véritable question, a ajouté Sean Spicer, porte sur la 
diffusion de "conversations privées et hautement 
confidentielles".   
 
 (Eric Beech; Danielle Rouquié pour le service français) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

0.266 0.00%
2.05 +3.54%
296.9 -0.50%
0.775 -10.40%
137.5 +0.73%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.