Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'emploi moins dynamique aux USA, pression réduite sur la Fed

Reuters 02/09/2016 à 15:37

L'ÉCONOMIE AMÉRICAINE A CRÉÉ MOINS D'EMPLOIS QUE PRÉVU EN AOÛT

par Lucia Mutikani

WASHINGTON (Reuters) - L'économie américaine a créé nettement moins d'emplois que prévu au moins d'août après deux mois consécutifs de créations de postes soutenues et la croissance du salaire horaire moyen a ralenti, des données qui devraient exclure une hausse des taux par la Réserve fédérale dès ce mois-ci.

Le département du Travail a recensé 151.000 créations de postes le mois dernier après un chiffre révisé en hausse à 275.000 en juillet. Le taux de chômage est resté inchangé à 4,9% du fait d'une hausse du nombre de personnes entrant sur le marché du travail.

Les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne 180.000 créations d'emplois en août et un taux de chômage de 4,8%.

Le rythme des créations d'emplois pourrait toutefois rester suffisant pour justifier une hausse des taux par la Réserve fédérale en décembre. La poursuite des créations de postes conforte le scénario d'une économie américaine qui a repris de l'allant après avoir ralenti sur les six premier mois de l'année.

La publication des chiffres de l'emploi pour le mois d'août intervient plus de deux semaines avant la prochaine réunion du comité de politique monétaire de la Fed les 20 et 21 septembre.

Les probabilités de hausse de taux en septembre et en décembre déduites des marchés à terme avaient augmenté après les récentes déclarations de la présidente de la Fed Janet Yellen et d'autres responsables monétaires américains laissant entendre que les conditions d'un durcissement monétaire s'étaient renforcées au cours des derniers mois.

Les contrats sur les taux à court terme ont reculé après la publication des chiffres mais les intervenants continuent de s'attendre pratiquement dans les mêmes proportions à une hausse en décembre sans exclure totalement un relèvement ce mois-ci.

"Ce n'est pas un chiffre contraignant pour la Fed et cela ne va pas lui forcer la main pour une hausse en septembre", a dit Thomas Simons, analyste chez Jefferies.

Le dollar a reculé sur le marché des changes, son indice contre un panier de devises de référence cédant jusqu'à 0,48% avant de se reprendre. L'euro est quant à lui repassé au-dessus du seuil de 1,12 dollar. Les rendements des Treasuries se sont contractés pour leur part.

L'économie américaine avait créé 546.000 postes sur les mois de juin et de juillet. Et avec un marché du travail qui se rapproche du plein emploi, un ralentissement des créations apparaît normal. Janet Yellen a dit que l'économie avait seulement besoin de créer 100.000 emplois par mois pour absorber la croissance de la population active.

Le chiffre moins élevé que prévu des créations d'emplois peut aussi refléter des difficultés d'ajustements saisonniers des données. Les chiffres publiés au mois d'août ont en général été faibles au cours des dernières années pour être ensuite sensiblement révisés en hausse.

Le calendrier de la prochaine hausse de taux de la Fed dépendra aussi de la dynamique salariale.

Le salaire horaire moyen a progressé de 0,1% en août après +0,3% en juillet et un consensus de +0,2%. Sur un an, sa progression ressort à 2,4% après +2,6% en juillet.

La poursuite des créations d'emplois s'ajoute aux dépenses de consommation des ménages en juillet, aux données sur la construction résidentielle et sur les commandes de biens durables pour conforter le scénario d'une accélération de la croissance de l'économie américaine qui n'a été que de 1,0% sur les six premiers mois de l'année.

Le Fed d'Atlanta s'attend à une croissance du Produit intérieur brut de 3,2% en rythme annuel au troisième trimestre.

(Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.