Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'emploi marque le pas aux Etats-Unis

Reuters02/10/2015 à 16:11

* Seulement 142.000 postes créés en septembre * Les chiffres de juillet et août révisés en nette baisse * Le taux de chômage stable à 5,1% * La hausse des salaires à 2,2% sur un an seulement * Les chiffres plaident contre une hausse de taux avant 2016 (Avec précisions, réactions, marchés, contexte) par Jason Lange WASHINGTON, 2 octobre (Reuters) - Les entreprises ont nettement ralenti les créations de postes ces deux derniers mois aux Etats-Unis et les salaires ont baissé en septembre, une évolution qui alimente les doutes sur la capacité de l'économie à supporter l'impact d'une éventuelle hausse des taux de la Réserve fédérale d'ici la fin de l'année. Les créations d'emploi hors agriculture n'ont atteint que 142.000 en septembre, alors que les économistes interrogés par Reuters en attendaient en moyenne 203.000. Les chiffres de juillet et d'août ont été révisés en baisse et font ressortir 59.000 créations de moins qu'estimé auparavant. Le chiffre cumulé des deux derniers mois est le plus faible enregistré depuis plus d'un an et il pourrait conforter le scénario d'une décélération de la croissance américaine, en raison notamment des doutes sur la santé de l'économie chinoise. Le secteur manufacturier américain a ainsi supprimé 9.000 postes en septembre après 18.000 en août. Celui des mines et de l'énergie, qui souffre de la chute des cours de nombreuses matières premières, en a perdu 10.000, septembre marquant son neuvième mois consécutif de baisse des effectifs. "L'économie n'est pas aussi protégée que certains voulaient bien le croire", résume Brian Jacobsen, responsable de la stratégie d'investissement de Wells Fargo Funds Management. Le taux de chômage, calculé sur la base d'une enquête distincte de celle servant à mesurer les créations de postes, est resté inchangé en septembre à 5,1%, comme attendu. La même enquête montre que 350.000 personnes sont sorties de la population active le mois dernier. DES ARGUMENTS EN MOINS POUR UNE HAUSSE DES TAUX Le taux de participation à la population active, qui mesure la proportion de personnes en âge de travailler qui occupent ou recherchent activement un emploi, est ainsi tombé à 62,4%, son plus bas niveau depuis 1977. Le salaire horaire moyen a lui baissé d'un cent à 25,09 dollars et sa hausse sur un an est ramenée à 2,2%, un niveau qui traduit des pressions inflationnistes faibles. La présidente de la Réserve fédérale, Janet Yellen, a déclaré la semaine dernière que la banque centrale devrait probablement relever ses taux d'intérêt avant la fin de l'année pour prévenir une surchauffe de l'économie. Mais les dernières statistiques remettent en cause ce scénario, y compris l'hypothèse d'un geste lors de la toute dernière réunion de politique monétaire de l'année, mi-décembre. "(Avec) un rapport faible et les autres signes de faiblesse observés partout dans le monde, la probabilité pour décembre est balayée", estime Tom Porcelli, économiste de RBC Capital Markets. Sur le marché monétaire, les contrats à terme sur les taux d'intérêt montraient vendredi que les intervenants privilégiaient désormais l'hypothèse d'un premier relèvement des taux en janvier, voire en mars de l'an prochain. ID:nL5N1222JI Conséquence de l'éloignement de cette perspective: les rendements des bons du Trésor reculaient après les statistiques de l'emploi et le dollar cédait du terrain face aux autres grandes devises. A Wall Street, les principaux indices perdaient quasiment 1,5% en début de séance. .NFR Tableau de la statistique ID:nLLA2LEBTH Les indicateurs américains en temps réel ECONUS (avec Rodrigo Campos et Karen Bretell à New York; Marc Angrand pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.