1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'emploi dans la fonction publique se stabilise

Reuters16/12/2016 à 14:20

L'EMPLOI DANS LA FONCTION PUBLIQUE SE STABILISE

PARIS (Reuters) - Les effectifs de la fonction publique se sont stabilisés en 2015 en France en raison d'un coup d'arrêt dans les collectivités locales, le principal moteur de la hausse des années précédentes, selon les premiers résultats publiés vendredi par l'Insee.

Le nombre de salariés de la fonction publique a ainsi progressé de seulement 7.000, soit +0,1%, l'an passé pour s'inscrire à 5,65 millions.

Par comparaison, il avait augmenté de 0,7% en 2014, de 1,5% en 2013 et de 0,3% en 2012, la dernière année de baisse remontant à 2011.

François Hollande a mis fin au début de son mandat au non remplacement d'un fonctionnaire d'Etat sur deux partant à la retraite décidé sous Nicolas Sarkozy, tout en s'engageant à en stabiliser les effectifs.

Mais il avait annoncé en 2015 une dérogation à cette règle avec le renforcement des moyens de la police, de la justice et de l'armée décidé après les attaques djihadistes de janvier à Paris, une inflexion qui s'est accentuée après celles du 13 novembre de la même année.

Hors contrats aidés, les effectifs globaux de la fonction publique sont restés inchangés en 2015 après avoir progressé de 0,3% en 2014 et de 0,7% en 2013.

Le volume de travail annuel en équivalent temps plein de la fonction publique a augmenté l'an passé de 0,3% à 5,29 millions.

Par secteur, les effectifs ont progressé de 0,1% à 2,48 millions dans la fonction publique de l'Etat en intégrant les contrats aidés, et de 0,2% en les excluant.

Les effectifs des seuls ministères ont augmenté de 0,1%, une hausse portée par l’accroissement des effectifs de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (+1,1%) et de la Justice (+1,2%).

En revanche, l’emploi a diminué dans la plupart des autres ministères, notamment celui de l’Écologie (−5,2%) - dont −3,8 % du fait de transferts vers la fonction publique territoriale - , et dans une moindre mesure dans les ministères de l’Économie et des Finances (−1,8%) et de la Défense (−1,3%).

La hausse des effectifs de fonction publique territoriale a nettement freiné (+0,1%, à 1,98 million, après +1,5% en 2014). Hors contrats aidés, ils accusent même une baisse de 0,3% après avoir progressé de 0,8% un an plus tôt.

Le secteur communal (municipalités et intercommunalités), qui portait la hausse des dernières années, a vu celle-ci limitée à 0,1% à périmètre constant.

Parallèlement, la progression des effectifs de la fonction publique hospitalière s'est ralentie à 0,3% (0,2% hors contrats aidés), contre 0,9% (0,7%) en 2013. Ses effectifs s'élèvent à 1.19 millions de personnes.

(Yann Le Guernigou, édité par Yves Clarisse)

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • gacher
    16 décembre15:43

    le ps fait son électorat en nommant des fonctionnaires qui sont traditionnellement à gauche. C'est le privé qui paie pour ces gens qu votent contre nous et il y a encore des idiots qui n'ont pas compris qu'un fonctionnaire, ce sont des impôts pour nous et nos enfants. sans compter que la sécu n'est pas payé par l'état et la csg, crds c'est pour eux.

    Signaler un abus

  • d.e.s.t.
    16 décembre14:40

    + 7000, c'est déjà bien trop! Surtout quand on traine plus d'un million de fonctionnaires inutiles! Le dégraissage de Fillon sera insuffisant et il faudra bien un jour supprimmer ce statut inique et indécent pour les fonctions non régaliennes!

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

3.03 +0.33%
0 0.00%
12.25 +0.74%
1.14162 +0.43%
32.65 +1.01%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.