Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'emploi américain a fait mieux que résister au "shutdown"

Reuters08/11/2013 à 19:49

LES CRÉATIONS D?EMPLOIS SUPÉRIEURES AUX ATTENTES AUX ÉTATS-UNIS EN OCTOBRE MALGRÉ LE ?SHUTDOWN?

par Lucia Mutikani

WASHINGTON (Reuters) - L'économie américaine a créé plus d'emplois qu'attendu en octobre, ce qui laisse penser que le blocage budgétaire à Washington, notamment à l'origine d'un arrêt temporaire d'une partie des services fédéraux, a moins affecté qu'attendu l'activité économique.

Le département du Travail a recensé vendredi 204.000 créations de postes non agricoles le mois dernier alors que les économistes interrogés par Reuters en anticipaient en moyenne 125.000.

Les chiffres d'août et de septembre ont en outre été revus en hausse, ce qui rajoute en tout 60.000 créations d'emplois aux données initiales et montre que l'économie américaine connaissait une meilleure dynamique qu'annoncé au moment de la crise budgétaire.

Le taux de chômage a néanmoins un peu augmenté à 7,3% contre 7,2% en septembre, comme attendu par les analystes.

La statistique mensuelle de l'emploi, l'une des plus importantes pour les marchés financiers, a été publiée avec une semaine de retard en raison des suites de la fermeture d'une partie des services fédéraux entre le 1er et le 16 octobre.

Les démocrates et les républicains sont finalement parvenus à un accord au Congrès, ce qui a permis la réouverture des agences et a évité à l'administration du président Barack Obama se trouver en défaut de paiement.

PEU D'EFFETS ATTENDUS SUR LA CROISSANCE

Le département du Travail a noté vendredi que l'arrêt partiel des services liés au gouvernement n'avait pas eu d'effet "perceptible" sur les créations d'emplois, en précisant avoir reçu un taux de réponse inhabituellement élevé des employeurs à son enquête.

"Ce qui apparaît clairement, c'est que les entreprises ont perçu la fermeture comme un phénomène temporaire", estime Russell Price, économiste pour le cabinet Ameriprise Financial Services.

Par rapport à septembre, la durée moyenne du travail hebdomadaire est restée stable à 34,4 heures, tandis que le salaire horaire augmentait de deux cents, soit une hausse de 2,2% au cours des 12 derniers mois.

Le privé a assuré la totalité des créations nettes d'emploi le mois dernier, la fonction publique supprimant au contraire 8.000 postes. Le secteur manufacturier affiche 19.000 emplois créés, sa meilleure performance depuis février.

L'accélération inattendue des embauches -supérieures en octobre à leur moyenne de 190.000 des 12 derniers mois - ne devrait cependant pas stimuler de façon conséquente une croissance attendue au ralenti au quatrième trimestre, étant donnés l'affaiblissement de la consommation entre juillet et septembre.

De plus, ces chiffres meilleurs que prévu laissent craindre aux investisseurs un ralentissement précoce de la politique accommodante de la Réserve fédérale des Etats-Unis, qui rachète pour l'instant 85 milliards de dollars d'obligations par mois pour soutenir le crédit et l'activité économique.

"Nous verrons bien ce qui se décide à huis clos à la Fed, mais la simple possibilité d'un ralentissement en décembre ou janvier sera sûrement examinée de nouveau", juge Cameron Hinds, cadre de Wells Fargo dans le Nebraska.

Lucia Mutikani, avec Chuck Mikolajczak et Herb Lash à New York; Julien Dury pour le service français, édité par Marc Angrand

Mes listes

valeur

dernier

var.

39.48 -0.55%
1.175 -0.27%
38 0.00%
24.7 -1.20%
140.25 -0.92%
1.289 -1.53%
19.94 -1.14%
53.11 -1.87%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.