1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'émissaire de l'Onu pour la Syrie attendu vendredi à Moscou

Reuters18/04/2018 à 13:29
 (Actualisé avec programme de Mistura)
    MOSCOU/GENEVE, 18 avril (Reuters) - Le ministre russe des
Affaires étrangères Sergueï Lavrov recevra vendredi l'émissaire
de l'Onu pour la Syrie, Staffan de Mistura, a fait savoir
Moscou.
    "Je confirme que ces pourparlers sont prévus pour vendredi",
a déclaré Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des
Affaires étrangères, citée par l'agence de presse RIA.
    Selon ses services à Genève, Staffan de Mistura a entamé une
série de consultations pour relancer les pourparlers de paix
entre Damas et l'opposition armée.
    Le diplomate, qui vient d'assister au sommet de la Ligue
arabe à Riyad, devait rencontrer mercredi des membres de
l'administration turque à Ankara, avant d'aller à Moscou puis à
Téhéran. Il assistera ensuite à la conférence sur la Syrie
organisée par l'Union européenne et les Nations unies les 24 et
25 avril à Bruxelles, avant d'aller informer le Conseil de
sécurité.
    Le dernier cycle des négociations de Genève entre
belligérants s'est déroulé en décembre. Il a été suivi de
pourparlers fin janvier, à Vienne.
    Concernant le volet politique, Staffan de Mistura tente de
dresser la liste des personnalités susceptibles de sièger au
comité qui doit rédiger une nouvelle constitution. 

 (Maria Kiselyova et Stephanie Nebehay à Genève; Danielle
Rouquié pour le service français)
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer