Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'effet BoJ profite à la dette de zone euro, sauf au Bund

Reuters05/04/2013 à 15:06

RENDEMENTS EN BAISSE POUR LA DETTE EN ZONE EURO APRÈS L'ANNONCE DE LA BOJ

par Ana Nicolaci da Costa

LONDRES (Reuters) - Les rendements des emprunts d'Etat de plusieurs pays de la zone euro bien notés en dehors de l'Allemagne ont atteint vendredi leur plus bas niveau historique, des intervenants évoquant la possibilité que des investisseurs japonais se détournent de leur marché domestique pour s'intéresser à la zone euro.

Le rendement à dix ans français est ainsi passé pour la première fois sous la barre symbolique de 1,8%, pour revenir à 1,799%. Parallèlement, le rendement autrichien a inscrit un plus bas à 1,52% et l'équivalent belge a fait de même à 2,005%.

Ce mouvement intervient au lendemain de l'annonce par la Banque du Japon (BoJ) d'une nouvelle phase d'assouplissement quantitatif qui a fait tomber le rendement des emprunts à dix ans nippons (JGB) à 0,315%.

La préférence pour les obligations de la zone euro offrant un rendement supérieur à celui de la dette allemande intervient alors que les coûts de financement de l'Allemagne ont touché jeudi leur plus bas niveau depuis huit mois, conséquence des déclarations de la Banque centrale européenne sur le fait qu'elle est "prête à agir" pour soutenir l'économie.

"Il semble que les décisions de la Banque du Japon aient pour conséquence de détourner des capitaux du Japon pour aller vers d'autres marchés, et les 'semi-core' ont toujours figuré parmi les favoris (des Asiatiques)", explique un trader.

L'expression "semi-core" regroupe les émetteurs de la zone euro appartenant au "noyau" de la zone euro mais offrant des rendements supérieurs à ceux des Etats les mieux notés, comme l'Allemagne ou la Finlande.

LE BUND TROP CHER

Philip Tyson, stratège d'ICAP, a évoqué dans un entretien à Reuters Insider des rumeurs de marché selon lesquelles des compagnies d'assurance-vie japonaises ont déjà commencé à céder des JGB pour se mettre en quête en rendement, notamment en Europe.

"Le mouvement de vente marqué observé aujourd'hui sur le compartiment des JGB constitue un élément de preuve du fait que des investisseurs privés japonais n'ont plus d'appétit pour la dette souveraine domestique", dit Patrick Jacq, stratège taux de BNP Paribas.

"La Banque du Japon va acheter massivement de la dette souveraine domestique et les investisseurs privés vont acheter de la dette étrangère parce qu'ils veulent du rendement."

Les obligations espagnoles et italiennes, pourtant moins bien notées, profitent elles aussi du mouvement favorable à la zone euro: le rendement à dix ans espagnol reculait de 6,3 points de base à 4,89% vendredi matin et l'italien de neuf points à 4,49%.

Les titres allemands, eux, variaient peu dans l'attente de la publication des statistiques mensuelles de l'emploi aux Etats-Unis, en début d'après-midi, et au lendemain d'un rally favorisé par les déclarations de la BCE.

En dépit du contexte conjoncturel et de l'impact de la crise chypriote, deux facteurs a priori favorables aux valeurs refuges, des analystes jugent les obligations allemandes trop chères et leur potentiel de hausse limité.

"On est à des niveaux similaires à ceux de l'époque où le risque d'un effondrement de l'Union économique et monétaire (était) dans les cours", dit Patrick Jacq. "Le marché est très, très cher."

Les futures sur le Bund cédaient 12 points à 154,84 et le rendement à dix ans allemand reprenait un point de base à 1,26%. Il avait atteint jeudi son plus bas niveau depuis août à 1,237%.

William James à Londres, Alexandre Boksenbaum-Granier; Wilfrid Exbrayat et Marc Angrand pour le service français, édité par Dominique Rodriguez


Mes listes

valeur

dernier

var.

103.65 +0.63%
0.64 -1.39%
13.5 +0.37%
188 -2.59%
6.66 +1.09%
20.57 -0.10%
6.31 +0.48%
17.83 -3.28%
27.1 -0.18%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.