Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'économiste français qui fascine la gauche américaine
Le Point18/04/2014 à 21:30

Un secrétaire américain au Trésor qui demande expressément à rencontrer un économiste français, ça n'arrive pas tous les jours. Lundi, Thomas Piketty s'est entretenu non seulement avec Jacob Lew, mais aussi avec les conseillers économiques de Barack Obama lui-même, rapporte l'Agence France-Presse. Le coauteur du petit livre très remarqué Pour une révolution fiscale, dans lequel il plaidait en 2011 pour une réforme fiscale de grande ampleur, présente ces jours-ci son dernier ouvrage aux États-Unis. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que son Capital au XXIe siècle*, qui vient d'être traduit en anglais**, a trouvé son public dans la gauche américaine. Il faut dire que le contexte économique du pays se prête particulièrement à cette enquête historico-économique sur l'évolution des patrimoines. Plus de quatre ans et demi après le retour de la croissance, les inégalités ne cessent de se creuser aux États-Unis. Selon un rapport d'une commission du Congrès sur les inégalités, les 1 % des Américains les plus riches ont vu leurs revenus réels exploser de 86,1 % entre 1993 à 2012, quand ceux du reste du pays n'ont progressé que de 6,6 %... Résultat, les publications telles que le très libéral The Economist, le Financial Times ou la New York Review of Books ont chroniqué l'ouvrage en des termes plutôt élogieux. Avec comme promoteurs des voix prestigieuses, dont les Prix Nobel d'économie Joseph...

Lire la suite sur Le Point.fr

17 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • vxboucau
    19 avril07:32

    On a les meilleurs economistes du monde avec les politiques les plus stupides....on voit le resultat :-):-):-):-)

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer