Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'économie rhônalpine reprend des couleurs

Le Figaro30/09/2010 à 00:45
Depuis janvier, l'emploi des cadres rebondit, dans une région tournée vers les technologies de pointe et l'export.

«Rhône-Alpes n'est pas une région particulièrement défavorisée. En terme de PIB, elle est la 6e région européenne.» Jacques Attali, le président de la commission nationale pour la libération de la croissance, a mis du baume au cœur des Rhônalpins il y a quelques jours, en venant auditionner une centaine d'entrepreneurs pour s'inspirer des recettes locales .

L'économie rhônalpine a donc les reins solides. À preuve, début juin, les entreprises qui mesuraient des signes de reprise sont devenues plus nombreuses que celles qui ne voyaient pas d'amélioration. Toutefois, selon le baromètre de conjoncture de la Chambre de commerce et d'industrie de Lyon, seuls 10% des patrons interrogés estimaient avoir retrouvé voire dépassé leur niveau d'activité d'avant la crise. Confirmation de ce rebond, l'Apec a publié plus d'offres d'emplois sur le premier semestre 2010 que pour toute l'année 2009. Autre signal fort, la relocalisation des productions jusqu'àlors réalisées à l'étranger. C'est le cas de Rossignol qui rapatrie sur son site historique de Sallanches (Haute-Savoie) des fabrications sous-traitées à Taïwan.

Nouveaux investissements

Énergie solaire et nucléaire engagent en nombre. L'industrie agroalimentaire, l'audit, l'expertise sont demandeurs. La pharmacie continue à embaucher malgré des réorganisations. Sur Grenoble, la microélectronique rouvre des postes. Le BTP redémarre. Avec deux pôles de compétitivité à vocation mondiale (dans les sciences de la vie avec Lyon Biopôle et la chimie avec Axelera), la région voit revenir les investissements: Genzyme va construire un nouveau site de production (250 emplois à la clé en 2011), tandis que le japonais Toray a inauguré une usine de films polyester.

«Il y aura encore quelques mois hoquetants», reconnaissait le secrétaire d'État à l'Emploi, Laurent Wauquiez, lors d'un récent séminaire à Lyon sur le secteur de l'énergie solaire. La filière regroupe plus de 115 entreprises cumulant 5.600 emplois. Ce qui place la région au premier rang national. Numéro un des réseaux de franchise spécialisés dans les énergies renouvelables, Soleil en Tête a annoncé en août l'entrée de trois nouveaux investisseurs dans son tour de table. «Deux ans seulement après sa création, notre réseau va réaliser en 2010 un chiffre d'affaires d'environ 25 millions d'euros, explique Éric Laborde, son président. Nous allons probablement passer de 45 à 60 agences d'ici à 2011 avec deux produits phares: les panneaux photovoltaïques et les pompes à chaleur.»

Un mode de gouvernance partagée a été mis en place, Lyon ville de l'entreprenariat, un réseau d'accompagnement à la création ou à la reprise d'entreprises. L'université effectue elle aussi sa révolution, le campus de La Doua programme à partir de 2011 des travaux de rénovation destinés à en faire un écocampus exemplaire. Michel Lussault, président de l'université de Lyon, vise de son côté une dotation de 2,5 milliards d'euros pour accéder au top 10 européen de l'enseignement et de la recherche dans le cadre du programme gouvernemental «investissement d'avenir».

À côté de ces locomotives de la recherche, de l'industrie ou des nouvelles technologies, d'autres entreprises régionales ont franchi la crise en profitant des nouvelles tendances de vie, comme Fermob (ses chaises d'extérieur en métal sont exportées à l'université de Harvard). Autres succès régionaux: Times Sport, une PME nord-iséroise qui fabrique des cadres de vélo en carbone, dont le chiffre d'affaires est en croissance de 13% (20 millions d'euros attendus en 2012); ou encore Chronostock, numéro un lyonnais des magasins éphémères, qui entend bien s'inscrire dans la durée. Un tour de table de 2,5 millions d'euros a été finalisé auprès d'Oddo Asset Management, avec l'ouverture de 120 magasins en France pour l'année 2012.


Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.