Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'économie mondiale devrait connaître "un redémarrage synchronisé" à partir du 2e trimestre selon le "meilleur prévisionniste du monde"
Boursorama avec Media Services05/02/2021 à 13:15

Reprise, dettes, bulles financières... Les prévisions de Christophe Barraud, stratégiste pour la société Market Securities, et primé plusieurs années de suite meilleur prévisionniste.

L'économiste Christophe Barraud, le 28 janvier 2021. ( AFP / ERIC PIERMONT )

L'économiste Christophe Barraud, le 28 janvier 2021. ( AFP / ERIC PIERMONT )

L'économie mondiale devrait connaître "un redémarrage synchronisé" à partir du deuxième trimestre à la faveur d'une progression des campagnes de vaccination, malgré une reprise "plus molle" en Europe, anticipe Christophe Barraud, stratégiste pour la société Market Securities qui a été primé plusieurs années de suite meilleur prévisionniste du monde dans les régions Etats-Unis, Europe et Chine, selon les classements réalisés par Bloomberg.

"Si l'on exclut le scénario extrême de nouveau variant du virus qui rendrait complètement inefficace un ou tous les vaccins, on s'orientera vers le scénario de reprise au deuxième trimestre ", sans que celle-ci n'ait la même vigueur partout, a indiqué le prévisionniste économique français dans un entretien à l' AFP .

Pour les Etats-Unis , "je ne serais pas étonné de voir 5% de croissance voire davantage , cela dépendra du montant du plan de soutien de Joe Biden", le président américain souhaitant le porter à 1.900 milliards de dollars, contre l'avis des républicains. La Banque centrale américaine table sur une croissance de 4,2% cette année après une contraction de 3,5% l'an dernier.

L'Europe devrait connaître une reprise "molle" après des contractions au quatrième trimestre 2020 - le PIB de la zone euro a chuté de 0,7% - tout comme au premier trimestre 2021, prévoit Christophe Barraud. "On peut s'interroger sur la capacité à vacciner rapidement les personnes à risque. Les projections mettent l'Europe entre un mois et un mois et demi derrière les Etats-Unis, d'où un redémarrage de l'économie un peu plus lent", estime-t-il, à l'heure où 100 millions de doses ont été administrées dans le monde selon un comptage AFP mardi.

Pour la France, "la lumière sera au bout du tunnel passé le premier trimestre", anticipe le prévisionniste, faisant dépendre cette reprise d'un potentiel durcissement des mesures de restrictions pour freiner la progression des variants.

La Chine, grande gagnante de la crise

Grande gagnante de la crise sanitaire avec une croissance de 2,3%, la Chine a déjà montré au monde "le passage au monde d'après", reconnaît-il. "Le Covid-19 a accéléré une tendance existante et les ambitions affichées depuis des années par le pays de devenir à horizon 2025 le leader économique mondial et dans certains secteurs clés des technologies avancées."

L'une des caractéristiques lourdes de la crise du Covid-19 a par ailleurs été le creusement inédit de l'endettement des Etats , représentant désormais un record de 98% du PIB mondial contre 84% en 2019 selon le FMI. Or, il existe pour l'heure peu de risques, selon Christophe Barraud, que ces Etats se heurtent au mur de la dette. "Si le haut niveau des dettes est généralisé, alors ce ne sera pas forcément problématique dans l'environnement de taux extrêmement bas, où l'intervention des banques centrales change tout", argumente-t-il.

La question de la soutenabilité pourrait toutefois se poser dans le débat en Europe lorsque le niveau de richesse sera revenu à celui du quatrième trimestre 2019, ce qui devrait arriver d'après lui d'ici mi-2022. Cet endettement massif a été encouragé par les largesses des banques centrales. Ces dernières ont "ajouté 9.000 milliards de dollars d'actifs à leur bilan" entre février et décembre 2020, ce qui alimente l'appétit vers les actifs risqués et représente un "excès évident de liquidités", constate le prévisionniste. L'envolée des marchés en pleine crise économique "est-elle soutenable ? On a tendance à dire que non. On a peut-être été un peu fort, trop vite, et il faudra attendre que le rebond économique se matérialise, surtout dans les résultats d'entreprises", poursuit-il. 

Sans citer explicitement la présence de "bulles" financières, le prévisionniste met l'accent sur la récente explosion du trading des particuliers, à l'oeuvre notamment ces derniers jours à travers l'affaire GameStop aux Etats-Unis. "Ces personnes ont pris une place très importante dans les échanges et la structure de marché est désormais différente. Est-ce qu'ils vont rester ? C'est difficile à dire mais il faut être très vigilant car cela implique un nouveau risque, celui d'une chute violente et brutale des indices s'ils se décident à se retirer d'un coup", commente-t-il.

Valeurs associées

AMEX 0.00%
NYSE +5.48%

2 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M6162927
    05 février16:11

    selon les classements réalisés par Bloomberg.

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer