Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'automobile européenne face à de nouvelles normes

Le Monde02/09/2017 à 06:37

Un véhicule Peugeot sur un banc d'essai climatique à rouleaux, à l'autodrome de Linas Montlhéry, en 2015.

Depuis le 1er septembre, les tests d'homologation sont plus durs.

C'est un bouleversement passé inaperçu, l'entrée dans une nouvelle ère en catimini, une grande mutation souterraine. En effet, depuis vendredi 1er septembre, minuit, un changement majeur est en cours : la méthode d'homologation des automobiles en matière d'émission de gaz polluants, qui s'étale sur un an, change radicalement. Pour reprendre le jargon des spécialistes, l'ancien cycle d'homologation NEDC (New European Driving Cycle ou nouveau cycle européen de conduite), valable dans l'Union européenne, va graduellement être remplacé par de nouvelles procédures dites WLTP (Worldwide Harmonized Light Vehicles Test Procedures ou test de véhicules légers harmonisé au niveau mondial).

Qu'on ne s'y trompe pas, l'aspect rébarbatif - technique et réglementaire - de l'affaire masque des enjeux concrets et brûlants pour les constructeurs automobiles et les consommateurs européens. « Il s'agit d'une révolution », n'hésite pas à affirmer Céline Vallaude, experte en réglementation environnement à l'UTAC-Ceram, l'entreprise chargée, en France, de l'homologation officielle des véhicules mis en circulation sur les routes hexagonales et ipso facto européennes.

De quoi s'agit-il ? Les tests chargés de mesurer la consommation des véhicules à moteur thermique (autrement dit le CO2 émis) et les émissions de gaz toxiques (oxydes d'azote ou NOx et particules fines) deviennent dans toute l'Union européenne plus sévères et plus proches des conditions réelles de la conduite. Car c'est un problème r...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Mes listes

valeur

dernier

var.

0.992 -2.27%
13.745 +0.22%
EDF
11.435 +1.37%
38.487 +0.06%
21.265 -1.73%
4.87 +0.50%
265.89 +0.84%
18.808 +0.02%
83.56 -1.25%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.