Aller au contenu principal Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté

L'attente d'un plan de relance pèse sur Wall Street, Disney soutient le Dow
information fournie par Reuters11/12/2020 à 22:46

WALL STREET TERMINE EN BAISSE

WALL STREET TERMINE EN BAISSE

par Chuck Mikolajczak

NEW YORK (Reuters) - Le S&P 500 et le Nasdaq ont terminé en baisse vendredi à la Bourse de New York, l'incertitude sur l'avenir d'un nouveau plan de relance budgétaire aux Etats-Unis face à la pandémie de coronavirus continuant de peser sur le sentiment du marché.

Seul le Dow Jones a tiré son épingle du jeu, porté par une hausse spectaculaire de l'action Disney (+13,6%).

L'indice des 30 grandes valeurs industrielles a pris 0,16% ou 47,11 points à 30 046,37.

Le S&P-500, plus large, a perdu 4,65 points, soit -0,13%, à 3 663,45.

Le Nasdaq Composite a reculé de son côté de 27,94 points (-0,23%) à 12 377,87 points.

Sur la semaine écoulée, le S&P a perdu 0,96%, le Dow Jones 0,57% et le Nasdaq 0,69%, selon les données provisoires.

Pendant la séance, le Sénat américain a approuvé un texte prolongeant d'une semaine les financements fédéraux, afin d'éviter un "shutdown" de l'administration et d'offrir aux élus du Congrès davantage de temps pour s'accorder sur un plan global comprenant des aides face à la crise du coronavirus.

Mais rien ne dit, à l'heure actuelle, que les échanges entre républicains et démocrates aboutiront, alors que les propositions et contre-propositions se sont multipliées cette semaine au Capitole.

Sur le front de l'épidémie, qui a fait plus de 290.000 morts aux Etats-Unis, le gouverneur de l'Etat de New York Andrew Cuomo a annoncé que les dîners en salle dans les restaurants seraient interdits à partir de lundi dans la métropole.

La FDA, l'autorité sanitaire américaine, est sur le point d'autoriser l'utilisation en urgence du vaccin développé par Pfizer et son associé allemand BioNTech, ce qui pourrait permettre d'entamer une campagne de vaccination dès le début de la semaine prochaine. Mais le groupe pharmaceutique américain n'en a pas profité, cédant 1,4%.

Qualcomm a chuté de 7,3% après une information de Bloomberg selon laquelle Apple a lancé la production de son propre modem pour appareils mobiles qui serait amené à remplacer ceux du fabricant de semi-conducteurs.

Disney a caracolé en tête du Dow Jones avec une hausse spectaculaire de 13,6%, à 175,72 dollars, le groupe ayant dévoilé de nombreux projets de production pour ses services en ligne et dit s'attendre à engranger jusqu'à 350 millions d'abonnés payants dans le monde d'ici la fin de l'exercice fiscal 2024.

(version française Jean-Stéphane Brosse)

0 commentaire

Mes listes

Cette liste ne contient aucune valeur.