Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'assaut est lancé contre le dernier réduit de l'EI à Mossoul

Reuters 30/06/2017 à 11:52
    par Stephen Kalin 
    MOSSOUL, Irak, 30 juin (Reuters) - Les forces de sécurité 
irakiennes ont lancé l'assaut contre le dernier réduit de l'Etat 
islamique dans la vieille ville de Mossoul, vendredi, au 
lendemain de la proclamation de la fin du "califat" après la 
reprise de la grande mosquée Al Nouri, symbole du pouvoir du 
groupe djihadiste. 
    Des dizaines de civils, en majorité des femmes et des 
enfants, ont réussi à fuir vendredi l'enclave de moins d'un km2 
encore contrôlée par l'EI. Certains ont été blessés dans leur 
fuite par les tirs des djihadistes. 
    L'assaut s'annonce difficile pour les forces de sécurité 
irakiennes, les derniers combattants de l'EI étant semble-t-il 
majoritairement étrangers et déterminés à se battre jusqu'à la 
mort. 
    Les djihadistes sont en outre dissimulés au milieu des 
civils, qu'ils utilisent comme boucliers humains, ont déclaré à 
Reuters plusieurs commandants du Service de contre-terrorisme 
(CTS), l'unité d'élite du ministère de l'Intérieur. 
    Pour le général Maan al Saadi, du CTS, la reconquête du 
dernier réduit de l'EI pourrait prendre quatre à cinq jours. Le 
nombre de djihadistes y est estimé à environ 200. 
    Selon les civils qui ont réussi à fuir, plusieurs dizaines 
de milliers de personnes sont encore prises au piège dans un 
territoire qui ne fait que quelques centaines de mètres de 
large, adossé au fleuve Tigre. 
     
    BAGDAD PRESSÉ D'EN FINIR 
    Des colonnes de fumée noire s'élevaient vendredi au-dessus 
du secteur, pilonné par l'artillerie irakienne dont les tirs 
sont ajustés par des drones et des avions de la coalition sous 
commandement américain, selon le général Al Saadi. 
    Après neuf mois de combats pour reprendre Mossoul, la 
deuxième ville du pays avant le conflit, le gouvernement de 
Bagdad est pressé d'en finir avec cette opération qui a déjà 
fait des milliers de victimes civiles et quelque 900.000 
déplacés. 
    Malgré les difficultés à venir, l'issue de la bataille ne 
fait guère de doute et le Premier ministre irakien, Haider al 
Abadi, n'a pas attendu qu'elle se termine pour déclarer la fin 
de "l'état mythique" proclamé il y a trois ans par Abou Bakr al 
Baghdadi dans la mosquée Al Nouri. 
    Le chef de l'EI a lui-même été déclaré mort par la Russie et 
par un responsable iranien, bien que cette information n'ait pas 
été pour le moment confirmée par le groupe djihadiste ni de 
source indépendante.    
    De sources militaires irakiennes et américaines, on pense 
toujours qu'Al Baghdadi se cache dans la région désertique aux 
confins de l'Irak et de la Syrie. 
    C'est dans cette région grande comme la Belgique, plus 
précisément dans la ville syrienne de Mayadine, que selon le 
renseignement américain, l'EI a déplacé ce qui lui reste de 
structures de commandement après le siège de Mossoul et, plus 
récemment, celui de Rakka, sa "capitale" en Syrie.      
     
 
 (Tangi Salaün pour le service français) 
 

Mes listes

valeur

dernier

var.

51.4 -0.89%
100.2 -0.40%
5.25 0.00%
20.6 -3.29%
7.35 0.00%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.