1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'armée irakienne près de chasser l'EI de la poche de Tal Afar

Reuters30/08/2017 à 18:29
    BAGDAD, 30 août (Reuters) - L'armée irakienne mène des 
opérations maison par maison pour débusquer les derniers 
combattants du groupe Etat islamique (EI) retranchés dans la 
ville d'Al Ayadiya, ultime bastion urbain de l'EI en Irak, entre 
Mossoul et la frontière syrienne.  
    Les forces gouvernementales ont repris au cours du week-end 
la totalité de la ville de Tal Afar. Mais les djihadistes qui 
ont fui cette localité se sont regroupés à Al Ayadiya, au 
nord-ouest de la ville, où ils livrent une bataille acharnée aux 
troupes gouvernementales ralenties par la présence de nombreux 
engins explosifs et de tireurs embusqués.  
    "Nos soldats participent actuellement à des combats de rue 
face à l'EI à al Ayadiya", a dit le général Kassim Nazzal, 
ajoutant que les islamistes étaient retranchés par groupe de 
trois dans tous les bâtiments de la ville.  
    Les chars ne pouvant pas progresser dans la ville, les 
soldats d'infanterie utilisent des armes légères et des 
grenades, a indiqué le colonel Salah Karim.  
    L'armée irakienne et ses alliés occidentaux estimaient à 
environ 2.000 le nombre de djihadistes retranchés à Tal Afar au 
début de l'opération de reconquête il y a une semaine. On ignore 
 combien d'entre eux se sont repliés à Al Ayadiya.  
     
 
 (Ahmed Rasheed; Arthur Connan pour le service français) 
 

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer