1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

Conserver cet article pour le lire plus tard

Fermer

Ce service est réservé aux clients et membres de Boursorama.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

L'armée française roulera en Ford

Le Parisien11/05/2015 à 07:14

L'armée française roulera en Ford

Renault, Citroën, Peugeot, les équipementiers français qui les accompagnent ? Tous éliminés ! L'armée française a finalement choisi l'américain Ford et son Ranger pour remplacer une partie de sa flotte de véhicules légers 4 x 4 en fin de carrière. Jusqu'à présent, les 4 x 4 qui équipaient l'armée, les P4, étaient fabriqués par Peugeot à Sochaux (Doubs). Pour ce nouveau appel d'offres de 1 000 véhicules, Citroën (avec le Berlingo) et Renault Dacia (Duster) s'étaient aussi portés candidats. Peine perdue. Dans le secteur du Nord-Franche-Comté, très organisé autour de l'industrie automobile, les réactions se multiplient ces derniers jours à ce qui est vécu comme une trahison. « Notre région souffre du chômage. Il y a ici toutes les compétences pour construire des véhicules adaptés. On nous dit Vive le made in France, mais on achète américain », peste le conseiller général MoDem, Christophe Grudler, qui a lancé sur Internet une pétition frôlant déjà 15 000 signatures. A Peugeot Sochaux, on tempère. Dans les faits, cette commande de 1 000 véhicules reste anecdotique au regard des énormes quantités produites dans la première usine automobile française (près de 350 000 véhicules par an). Pour la CGT, « même si PSA avait gagné ce contrat, cela n'aurait rien changé, les salaires notamment seraient restés bloqués », grince Jean-Pierre Mercier.

Nouvel appel d'offres en 2021

A Etupes (Doubs), près de Sochaux, Poclain adapte les 4 x 4 Duster (Dacia) pour l'armée de terre. « Si l'armée avait choisi ce véhicule, cela aurait représenté environ 10 000 heures de travail et l'embauche de 7 ou 8 personnes », regrette le directeur de l'entreprise, Pascal Bernard.

La question de ce choix américain pour l'armée française a été posée par Damien Meslot, député UMP du Territoire de Belfort, en séance publique à l'Assemblée nationale. Pour Jean-Marc Todeschini, le secrétaire ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

15 commentaires

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • M3366730
    11 mai20:59

    Mdr, la gauche "Répoublicaine et patriotique" qui privilégie les ricains.......

    Signaler un abus

  • jackie
    11 mai10:37

    il est vrai que Ford a un bon véhicule, le Ranger, meilleurs côtes, dans les revus, il y aurait du boulot à essayer de rivaliser, disons impossible.............mais pourquoi pas le faire fabriquer chez nous, comme le rafale pour les acheteurs

    Signaler un abus

  • y.batard
    11 mai09:45

    encore un exemple du décalage entre le discours démago et les actes... que ceux qui croient encore que les gouvernants français ont une quelconque estime de la France commencent à se réveiller (même si cela ne servira pas à grand chose)

    Signaler un abus

  • M2487190
    11 mai09:30

    ca nous etonne ? meme le palais d'elysee avait suivi les codes de route yankee pour cuba, teheran et moscou !!!

    Signaler un abus

  • Toti1926
    11 mai09:08

    C'est un constat de faillite pour les fabricants nationaux de perdre un marché militaire, c'est également un déshonneur pour un "Français".

    Signaler un abus

Voir plus de commentaires

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.