Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'Arabie va lancer un appel d'offres pour des centrales nucléaires-sces
Reuters14/09/2017 à 16:30

 (Actualisé avec précisions) 
    par Reem Shamseddine et Jane Chung 
    KHOBAR, Arabie saoudite/SEOUL, 14 septembre (Reuters) - 
L 'Arabie saoudite devrait lancer dès le mois d'octobre un appel 
d'offres pour la construction de ses premières centrales 
nucléaires et elle va prendre contact avec des fournisseurs 
potentiels comme la France, la Corée du Sud et la Chine, a-t-on 
appris de sources industrielles. 
    L'Arabie, premier exportateur mondial de pétrole, souhaite 
lancer en 2018 la construction de deux centrales d'une capacité 
totale de 2,8 gigawatts, ont dit trois sources. 
    L'Arabie saoudite serait ainsi le deuxième pays du monde 
arabe, après les Emirats arabes unis, à opter pour le nucléaire 
afin de diversifier ses sources d'énergie. La première centrale 
des Emirats devrait entrer en fonctionnement en 2018 après des 
retards. 
    L'appel d'offres saoudien, qui pourrait représenter 
plusieurs milliards de dollars, devrait être moins important que 
ceux envisagés en Inde et en Afrique du Sud mais les importantes 
ressources financières de Ryad et l'absence de mouvement 
antinucléaire dans le pays pourraient en faire l'un des plus 
intéressants pour un secteur en mal de contrats depuis la 
catastrophe nucléaire de Fukushima, au Japon, en 2011. 
    "La concurrence va être rude", prévient une source du 
secteur, ajoutant que l'Arabie saoudite devrait adresser une 
demande d'information aux éventuels candidats en octobre. Le 
processus d'appel d'offres serait ainsi officiellement lancé le 
mois prochain. 
    Ryad devrait donner davantage de détails lors de la 
conférence générale de l'Agence internationale pour l'énergie 
atomique (AIEA) prévue la semaine prochaine à Vienne, ont 
indiqué ces sources.  
    L'autorité saoudienne chargée de piloter ce projet (Kacare) 
n'a pas répondu dans l'immédiat aux sollicitations de Reuters. 
    L'Arabie saoudite envisage de se doter d'une capacité en 
énergie nucléaire de 17,6 gigawatts d'ici 2032, précise l'agence 
gouvernementale Kacare sur son site internet, soit l'équivalent 
de la production de 17 réacteurs nucléaires standard. 
    Une source du secteur en Corée du Sud a confirmé que Ryad 
devrait déposer une demande d'information pour les deux premiers 
centrales en octobre auprès de cinq candidats potentiels: la 
Corée du Sud, la Chine, la France, la Russie et le Japon. 
    Paris cherche depuis des années à vendre des réacteurs 
nucléaires à Ryad.  
    Une délégation saoudienne, conduite par le directeur de 
Kacare, s'est rendue à Paris en juillet pour discuter des 
projets de Ryad en matière nucléaire.  
 
 (Reem Shamseddine et Jane Chung, avec Geert De Clercq à Paris 
et Stephen Kalin à Ryad; Bertrand Boucey et Catherine 
Mallebay-Vacqueur pour le service français) 
 

Valeurs associées

EDF
Euronext Paris +0.53%

0 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer