Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace client
    2. Connexion
Accès membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'approvisionnement des foyers en électricité délicat après 2016

Reuters05/09/2012 à 12:21

L'APPROVISIONNEMENT EN ÉLECTRICITÉ DEVIENDRA PLUS DÉLICAT DÈS 2016

PARIS (Reuters) - L'alimentation des foyers français en électricité deviendra plus délicate à assurer dès 2016, lorsque des centrales polluantes devront fermer en application de nouvelles normes environnementales, souligne le Réseau Transport Electricité (RTE) dans un rapport publié mercredi.

La moitié des sites de production au charbon, fioul et cogénération devraient fermer à partir de cette date, entraînant un bouleversement énergétique plus important que la médiatique fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin).

L'opérateur des 100.000 km de lignes à haute tension françaises précise que "la sécurité de l'approvisionnement devrait être assurée jusqu'en 2015".

"À partir de 2016, la sécurité d'approvisionnement devient plus tendue, en raison de la fermeture de productions charbon et fioul", écrit RTE dans son bilan prévisionnel 2012.

La réglementation européenne imposera à cette date des limites aux émissions de gaz à effet de serre, au-delà desquelles les sites de production devront fermer.

La France possède une quarantaine d'unités de production au charbon et au fioul. Elles fournissent moins de 20% de l'électricité du pays mais permettent de répondre rapidement à la hausse de la demande lors des pics de consommation.

Selon RTE, la moitié des sites polluants français devraient être concernés, soit une capacité de production qui pourrait atteindre une dizaine de gigawatts.

"Un changement significatif du parc de production s'annonce, sous le coup du déclassement d'installations thermiques, du développement des énergies renouvelables et de la fermeture de Fessenheim en 2017", écrit RTE.

AUGMENTATION DE LA CONSOMMATION

RTE prévoit 10 milliards d'euros d'investissements d'ici 2020 pour renforcer les infrastructures du réseau de transport, afin notamment de les adapter à l'essor des énergies renouvelables.

La fermeture de la centrale de Fessenheim en 2017 apparaît possible d'un point de vue d'équilibre entre l'offre et la demande, selon RTE. L'évolution de la consommation et de la production dans la région de Fessenheim, en France comme en Allemagne, devront cependant être étudiés.

A partir de 2016, le réacteur de 1.650 MW de Flamanville (Manche) devrait compenser en partie l'arrêt de Fessenheim, qui produit jusqu'à 1.800 MW au total.

Entre 2011 et 2017, RTE prévoit une augmentation moyenne de la consommation d'électricité de 0,4%, selon son scénario de référence.

Le gouvernement entend mettre en avant des mesures de sobriété et d'efficacité énergétique afin de réduire la facture française. Une loi de programmation sur la transition énergétique est attendue pour le premier semestre 2013.

En France, les logements sont devenus les premiers consommateurs d'électricité - avec plus de 32% du total -, devant le secteur tertiaire puis l'industrie, qui figurait au début des années 2000 en première place.

La mauvaise isolation du parc français ainsi que la proportion très élevée de radiateurs électriques pour chauffer les logements expliquent notamment cette consommation élevée.

François Hollande s'était engagé pendant sa campagne présidentielle à rénover 600.000 logements anciens par an afin de réduire leur facture énergétique.

Marion Douet et Muriel Boselli

Mes listes

valeur

dernier

var.

260.501 +0.50%
5637.51 +0.41%
0.221 -1.78%
41.62 -1.05%
0.262 +1.36%
15.02 -0.53%
11.48 -4.97%
2.05 +0.74%
7.066 +0.45%

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.