Bienvenue sur le nouveau Boursorama. Découvrez tout ce qui a changé
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Mot de passe oublié ?

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'AMF veut redonner confiance dans les marchés

Le Revenu09/10/2012 à 18:32

L'AMF veut redonner confiance dans les marchés

(lerevenu.com) - Gérard Rameix, ancien secrétaire général de l'AMF et ex-médiateur du crédit, a consacré l'une de ses premières interventions en public, dans ses nouvelles fonctions de président du gendarme de la Bourse, au thème de la confiance perdue dans les marchés financiers. Devant un parterre de trésoriers d'entreprise, Gérard Rameix a recensé tous les freins qui empêchent les marchés financiers, et particulièrement ceux d'actions, de prendre le relais des financements bancaires de l'économie.

Outre la performance moyenne médiocre des placements en actions - un recul de 45% de l'indice CAC 40 depuis 2007 - le président de l'AMF a évoqué le montant des frais de Bourse. En dépit de la mise en ?uvre de la directive européenne MIF, qui «souffre d'une erreur de conception» et dont on attendait une diminution du coût associé à l'investissement en actions, « les frais prélevés atteignent 1,6% du montant de l'ordre de Bourse en France, alors qu'ils ne représentent que 1% » aux États-Unis, a regretté Gérard Rameix : «Notre rôle avec l'ACP [Autorité de contrôle prudentiel] sera d'exercer davantage de présence sur la commercialisation des produits financiers.»

En matière de financement des entreprises via le marché d'actions, le président de l'AMF a dressé un autre constat d'échec : «En 2011, 38 milliards d'euros de dividendes ont été versés aux actionnaires et 12 milliards d'euros ont été consacrés aux rachats d'actions, mais de 1 à 2 milliards d'euros seulement ont été levés en Bourse, à l'aide d'augmentations de capital et d'introductions en Bourse». Gérard Rameix constate les rares levées de fonds des entreprises moyennes cotées : «Ce n'est pas désastreux, mais cela nous interpelle.»

En France, le financement bancaire des entreprises assure 90% de leurs besoins. Or, a souligné Gérard Rameix, les nouvelles normes de solvabilité vont contraindre les banques à «changer de modèle, en ayant davantage de fonds propres et moins de liquidités.» Il faudra donc «trouver des solutions alternatives pour financer les entreprises», en restaurant la confiance dans les marchés. En particulier les PME et les ETI (entreprises de taille intermédiaire), grâce à ce projet de Bourse associée à Nyse Euronext : «Nous devons relancer la partie du marché financier, soit en capital, ou en dette, destinée aux entreprises moyennes, mais cette relance doit se faire dans un cadre juridique européen.» Le président de l'AMF s'est d'ailleurs réjoui que le président de la République ait évoqué la possibilité de créer un PEA pour les PME-ETI.

Mes listes

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer

Note d'information importante

Chère Cliente, Cher Client,

Nous souhaitons vous donner quelques règles à suivre pour investir dans les meilleures conditions et vous présenter les risques potentiels auxquels vous êtes susceptibles d'être exposés.

Vos connaissances, Votre profil d'investisseur
Tout d'abord évaluez vos connaissances boursières et financières et formez-vous en consultant le Guide de l'Investisseur, véritable introduction à la bourse et à l'épargne qui est disponible sur votre site Boursorama Banque sous la rubrique «Aide/Formation».
Définissez ensuite votre profil d'investisseur (prudent, équilibré, dynamique) et vos objectifs (durée de placement, rentabilité …). Ce constat vous permettra de vous orienter vers les produits et les marchés qui vous sont le mieux adaptés.

Pensez à vos besoins de liquidité
Adaptez votre durée de placement (1 mois, 1 an, 5 ans, …) à vos besoins de liquidités (projets, impôts …) et en tout état de cause, n'investissez pas en Bourse une partie trop importante de votre patrimoine.

La composition de votre portefeuille
Etudiez la composition de votre portefeuille : diversifiez vos placements afin de réduire au maximum le risque inhérent à un support ou à un secteur en particulier et n'investissez pas dans les produits optionnels (warrants, certificats), fortement risqués, si votre portefeuille n'est pas suffisamment important.

Connaître la vie des Sociétés
Renseignez-vous sur la société au sein de laquelle vous envisagez d'investir (actualités, santé financière, opérations à venir, …).

Agir en connaissance de cause
Soyez conscient des risques auxquels vous êtes exposés : de fait, si certains produits (actions volatiles, warrants, certificats, future…) ou certains modes d'investissement (Service de Règlement Différé) augmentent les espérances de gain, ils accroissent aussi fortement le risque de perte (totale). Ainsi, une connaissance technique préalable approfondie est requise, c'est pourquoi nous conseillons aux néophytes de s'écarter de ce type de produits.

Des risques différents selon les marchés
Prenez connaissance des caractéristiques des marchés sur lesquels vous allez investir : vous êtes confrontés à un risque variable (liquidité, volatilité, niveau d'information, change…) selon les marchés sur lesquels vous décidez d'intervenir (Premier Marché, Second Marché, Nouveau marché, Marché Libre, Marché étranger…).

Figez vos pertes
Enfin, la règle d'or à retenir est de savoir figer ses pertes : à vous de définir le montant de perte acceptable dès le début et une fois ce niveau atteint agissez en conséquence.

En appliquant ces quelques règles de bonnes conduite vous serez à même de mieux appréhender votre risque lorsque vous allez investir sur les Marchés

Un ensemble de cours complets sur la Bourse est également mis à votre disposition gratuitement et que vous pouvez retrouver sur votre site Boursorama Banque dans la rubrique «Aide/Formation». Si des questions resteraient en suspend, n'hésitez pas à contacter votre agence qui est à votre disposition.

Cordialement,
L'équipe de Boursorama Banque.