Activer le contraste adaptéDésactiver le contraste adapté
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
  1. Aide
    1. Espace Client
    2. Connexion
Espace Membre Boursorama

Erreur d'authentification

Votre compte a été clôturé.

Vous êtes authentifié. Nous chargeons votre espace membre.

Pour des raisons de sécurité et pour continuer à accéder à votre espace membre, nous vous remercions de bien vouloir valider votre compte membre en cliquant sur le lien suivant : Je valide mon compte membre
Vous allez recevoir un email à l'adresse indiquée lorsque vous aviez créé votre compte.
Cliquez ensuite sur le lien présent dans le mail. Vous pourrez alors de nouveau accéder à votre compte membre.
Si vous n'avez pas reçu cet email, contactez-nous

Un email de confirmation vient de vous être adressé.

  • 8 caractères minimum

  • 1 majuscule

  • 1 minuscule

  • 1 chiffre

  • 1 caractère spécial

  • Différent de votre pseudo

  • Les deux mots de passe sont identiques

Mot de passe oublié ?

Bénéficiez gratuitement de fonctionnalités et de services additionnels. Devenez membre

Identifiant/Mot de passe oublié
Si vous êtes Membre de la Communauté Boursorama, veuillez indiquer l'adresse email que vous avez fournie lors de votre enregistrement pour recevoir votre identifiant et/ou ré-initialiser votre mot de passe :

Nouveau sur Boursorama ? Devenez membre

Fermer

L'AMF rappelle Nabilla à l'ordre pour une pub sur le bitcoin
Reuters10/01/2018 à 20:16

 (Actualisé avec déclarations du gouverneur de la Banque de 
France § 9-11) 
    PARIS, 10 janvier (Reuters) - L'Autorité des marchés 
financiers (AMF) a renouvelé ses mises en garde aux épargnants 
contre les investissements en bitcoin, après que la starlette de 
téléréalité Nabilla Benattia a encouragé ses admirateurs à 
investir dans cette cybermonnaie.  
    "Le Bitcoin c'est très risqué ! On peut perdre toute sa 
mise. Pas de placement miracle. Restez à l'écart", indique le 
"gendarme" français de la Bourse dans un tweet adressé à la 
jeune femme publié mardi.  
    Ce rappel à l'ordre intervient dans le sillage de la 
publication d'une vidéo d'un peu plus de trois minutes sur 
Snapchat, dans laquelle Nabilla invite ses fans à investir dans 
le bitcoin en passant par un site dont elle transmet les 
coordonnées. 
    "C'est vraiment sûr, c'est vraiment cool et si ça vous 
intéresse vraiment vous pouvez y aller les yeux fermés", 
déclare-t-elle en précisant "si vous voulez essayer, faites-le 
avec eux parce que tout seul c'est pas pareil, on sait pas trop 
où on va".   
    La jeune vedette de téléréalité distille à sa façon ses 
conseils financiers sur le "bon investissement" que représente 
le bitcoin.  
    Selon elle, "c'est un peu la nouvelle monnaie, genre la 
monnaie du futur".  
    "Même si vous n'y connaissez rien ça vous permet de gagner 
de l'argent sans investir beaucoup", explique-t-elle en ajoutant 
qu'il n'y a "rien à perdre, c'est gratuit".  
    Les autorités financières - qu'il s'agisse de l'AMF ou du 
gouverneur de la Banque de France - ainsi que le gouvernement 
ont multiplié en fin d'année les avertissements contre les 
investissements en bitcoin, sur fond de flambée de sa valeur. 
    
    Le gouverneur de la Banque de France a une nouvelle fois 
appelé à la prudence mercredi. 
    "Je ne connais pas Nabilla mais je connais le bitcoin", qui 
"n'est pas une monnaie" mais "un actif totalement spéculatif", a 
déclaré François Villeroy de Galhau mercredi soir sur LCI.    
    "Il y a une loi aussi vieille que le monde, si un jour un 
'expert financier' (...) vous promet à vous, épargnant, un 
produit qui a à la fois un rendement élevé et un risque faible, 
fuyez, ça n'existe pas : c'est très probablement un charlatan", 
a-t-il insisté.  
    Le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire 
compte quant à lui demander au G20 de discuter d'une régulation 
du bitcoin.       
    Le bitcoin a vu sa valeur sur les plates-formes d'échange 
flamber en 2017, passant de moins de 1.000 dollars en début 
d'année à près de 20.000 dollars fin décembre, avant de chuter 
en toute fin d'année.  
    Il s'échangeait à plus de 14.000 dollars mercredi.  
 
 (Myriam Rivet, édité par Simon Carraud) 
 

1 commentaire

Vous devez être membre pour ajouter un commentaire.
Vous êtes déjà membre ? Connectez-vous
Pas encore membre ? Devenez membre gratuitement

  • ludpub
    11 janvier01:29

    Et alors personne ne va la poursuivre pour exercice illegal de conseil financier ???Tout le monde sait puisqu'elle l'a expliqué elle même qu'elle est remunéré par des societes pour faire leur pub sur sa page.

    Signaler un abus

Signaler le commentaire

Fermer

Mes listes

Une erreur est survenue pendant le chargement de la liste

valeur

dernier

var.

Les Risques en Bourse

Fermer